Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Locus : supervoiture québecoise

Locus : supervoiture québecoise

Le projet gagne du terrain Par ,

Le projet gagne du terrain

Il y a de cela environ un an, je vous avais parlé d'une voiture pour le moins spectaculaire du nom de Locus. Il s'agit d'une supervoiture de sport, 100% Québécoise, construite entièrement à la main par M. Luc Chartrand, un artisan de Laval. Spécialisé dans la fabrication de répliques de Lamborghini Countach, il a aussi dernièrement oeuvré dans le domaine du carbone, en concevant le volant qui prend place dans la voiture d'Alexandre Tagliani.

Toujours à l'étape de prototype, cette voiture a évolué au cours des derniers mois. À l'époque, seule la carrosserie avait été conçue si bien qu'il était pratiquement impossible d'imaginer de quelle façon la voiture serait bâtie. Aujourd'hui, c'est une autre histoire. M. Chartrand a réussi à intégrer à la voiture un groupe motopropulseur complet, tous les éléments de suspension et de direction, ainsi que les immenses radiateurs prenant place derrière les prises d'air latérales. Ceci est sans compter la conception et le moulage de l'habitacle, dont la configuration peu habituelle devrait surprendre plusieurs adeptes.

Carrosserie

Présentée au grand public pour la première fois au Salon SCP en mai 2003, la carrosserie de la voiture a séduit tous les amateurs de sportives. Son capot plongeant comprend deux bouches de ventilations dessinées pour améliorer l'appui au sol de la voiture. Le train arrière est plus large que toute autre voiture et on y retrouve notamment deux feux circulaires doubles, un pot d'échappement central ainsi que deux prises d'air situées au dessus du capot pour refroidir le moteur. En passant, il faut spécifier que le châssis et la carrosserie de la voiture seront entièrement conçus en fibre de carbone.

En observant de près la fameuse Locus, on peut reconnaître certaines pièces communes provenant de voitures de série, dont le système d'essuie-glace (Mercedes-Benz), les phares avant (Chrysler PT Cruiser) et les glaces latérales (Toyota Celica). En utilisant certaines pièces déjà conçues, M. Chartrand économise plusieurs millions de dollars en conception. De cette façon, il pourra consentir à vendre sa voiture pour 250 000 $, soit le prix des taxes d'une Bugatti Veyron!

Par rapport au prototype de l'an passé, la Locus a subi quelques modifications, soit un empattement allongé de 4 pouces pour offrir un meilleur espace habitable et d'ailes avant plus profilées. Selon M. Chartrand, la voiture ne devrait pas excéder 1200 kilos.

Habitacle

Sans être totalement terminé, l'habitacle de la Locus étonne. À la façon de la McLaren F1, on retrouve trois places assises, soit deux places latérales arrière et une place centrale pour le conducteur. De cette façon, le pilote n'est victime d'aucun angle mort et fait corps avec la voiture en équilibrant la répartition du poids, un peu comme dans une monoplace.