Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

L'ONTARIO CRAQUE POUR LA PRIUS ! LE QUÉBEC TARDE ENCORE...

L'ONTARIO CRAQUE POUR LA PRIUS ! LE QUÉBEC TARDE ENCORE...

Par ,

Apparue sur le marché canadien il y a à peine un an, la Toyota Prius semble séduire l'Ontario plus que toute autre région du Canada.

Près de la moitié de ces véhicules hybrides vendus au pays (467) ont été achetés par des consommateurs ontariens (48,4 %). Les Québécois, eux, avec un peu plus de 11 %, arrivent bons troisièmes derrière les résidants de la Colombie-Britannique qui représentent presque le tiers des acheteurs canadiens (29,76 %).

Des statistiques presque normales quand on sait que les fonctionnaires de Québec se montrent beaucoup moins friands que leurs homologues d'Ottawa pour la voiture « verte » de Toyota. Dans un récent article publié dans le quotidien Le Devoir, on raconte que le Gouvernement canadien utilise pleinement ses 52 voitures propulsées par un tandem de moteurs : un à essence, l'autre à l'électricité. Ce qui n'est pas le cas du Gouvernement du Québec, dont deux des cinq voitures hybrides se trouvent hors circulation. Notamment celle attribuée au ministre de l'Environnement, André Boisclair, qui préfère marcher à Québec et utiliser sa limousine pour ses fréquents déplacements entre Québec et Montréal.

Michel Delorme, directeur du parc de véhicules, de la location à long terme et des ventes de véhicules chez Toyota Canada, se dit toutefois surpris par cette nouvelle. « J'ai récemment rencontré le ministre Boisclair qui paraissait très enthousiaste pour la voiture. Je suis vraiment étonné qu'il ne l'utilise pas. » Notons que le prédécesseur de M. Boisclair, le ministre Paul Bégin, conduisait régulièrement la Prius pour ses déplacements dans la Vieille Capitale.