Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Maux de Tête: la première impression

Maux de Tête: la première impression

#14 - le maux perdu Par ,

On dit toujours que, au moment de rencontrer quelqu'un pour la première fois, les premières minutes sont les plus cruciales. C'est au cours de ces trois ou quatre minutes qu'on se fait une idée de cette personne : on l'aime, ou elle nous tape sur les nerfs. Et, dans très peu de cas, on révisera son opinion.

Fait-on de même avec les voitures ? Je crois que oui.

Alors, si un constructeur ne dispose que de quelques minutes pour épater un client potentiel qui met les pieds dans l'une de ses salles d'exposition, quelle partie de la voiture doit-il s'assurer de ne pas gâcher ? La carrosserie ? Non. La puissance du moteur ? Certainement pas.

À mon avis, pour faire bonne impression, la partie la plus importante d'une voiture est l'habitacle. Pensez-y : si un client prend le temps de visiter une concession, c'est parce que l'allure de la voiture lui plaît déjà. Il veut maintenant s'y asseoir pour voir comment il s'y sentira. Et c'est à cet endroit que plusieurs constructeurs se plantent.

Du plastique rigide qui sonne creux quand on tape dessus, ça fait cheap. Des panneaux mal ajustés, ça déçoit. Du similibois trop reluisant, c'est laid. Des boutons et des commandes qui font un bruit de craquement quand on les utilise, ça fait peur. Et l'odeur qui émane de certains plastiques, dans certaines marques de voiture, provoque des saignements de nez.

Conséquence ? La première impression de l'acheteur potentiel est négative. Il repart sans même essayer la voiture, sans même découvrir toutes ses qualités et l'agrément qu'elle pourrait lui procurer. N'oubliez pas que le tableau de bord, on l'a dans son champ de vision à chaque fois qu'on prend le volant. Et comme il faut impressionner ses voisins et ses amis, on évite autant que possible les habitacles bon marché.

Si un plastique de qualité supérieure pour le tableau de bord coûte 300 $ de plus par voiture, mais donne une bien meilleure impression à l'acheteur potentiel, pourquoi n'augmente-t-on pas le prix de la voiture ? Ce n'est pas quelques centaines de dollars de plus sur une voiture de 20 000 $ qui changera quoi que ce soit.

Je suis convaincu que, si certains constructeurs s'appliquaient davantage à améliorer l'apparence intérieure de leurs voitures et de leurs camions, les gens resteraient plus longtemps dans les salles d'exposition. Ils s'intéresseraient davantage au véhicule convoité. Et n'oubliez pas que le bouche à oreille peut être ravageur si on le fait sur un ton négatif. Quand on coupe dans les dépenses, il faut faire très attention à ce qu'on sacrifie au chapitre de la qualité de la voiture, sinon la première impression ne sera pas la bonne.