Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mes cinq voitures « haute performance » préférées

Par ,

En tant qu’amateur automobile, il est facile de parler de « performance » en termes de 0 à 100 en X secondes, de puissance nominale, etc. Or, par définition, le sens du terme est beaucoup plus profond que ces simples spécifications techniques peuvent laisser croire.

Même si « performance » se rapporte à la façon dont quelque chose réagit ou remplit son objectif, la définition du terme lui-même, grosso modo, comprend la notion de spectacle aussi.

Ainsi, votre humble chroniqueur aimerait partager avec vous son top cinq des machines qui non seulement affichent des spécifications impressionnantes, mais représentent également un spectacle pour le conducteur, tant pour les yeux, les oreilles et les émotions, tout en créant une expérience mémorable.

Voici donc, sans ordre particulier, les cinq bolides qui, selon moi, offrent de véritables performances dignes de ce nom.

Ford Shelby GT500 : Cette bête se compare à un film d’action sur quatre roues. Avec des effets sonores dignes d’une mitrailleuse, des accélérations simplement folles et le style le plus belliqueux qu’on peut trouver pour moins de 100 000 $, la Ford Shelby GT500 inspire l’excitation et l’anxiété chaque fois qu’on la réveille. La courte course du levier, la conduite serrée et le train arrière fringant nous séduisent à tout coup, et l’habitacle récemment amélioré ainsi que les instruments « bleu-blanc-rouge » font partie intégrante de l’expérience.

Vous avez le goût de vous plonger dans un film rocambolesque de Michael Bay chaque fois que vous vous glissez derrière le volant? La Ford Shelby GT500 est peut-être l’affaire du siècle!

Audi R8 : Outre le grondement omniprésent de son V8 de 4,2 litres ou le hurlement explosif de son V10 de 5,2 litres, l’Audi R8 charme son conducteur – et toute personne dans sa ligne de mire, d’ailleurs – par son style et sa finition même. Je parle évidemment de ses lignes basses, larges et élancées, de son nez aux allures diaboliques, de sa croupe large et costaude et de son moteur exposé tel un trophée sous vitrine.

La moitié du spectacle donné par la R8, ce sont les réactions qu’elle suscite. Cette sensible supervoiture attire constamment les foules, les photographes brandissent leur téléphone cellulaire photo ainsi que les regards ébahis des jeunes. Encore mieux, malgré ses incroyables capacités, elle se montre également douillette, spacieuse et conviviale. C’est comme regarder un excellent film dans un fauteuil étonnamment confortable.

Nissan 370Z : Les chiffres en disent long sur la nouvelle Nissan Z… mais les 332 chevaux et la carrosserie allégée ne racontent que la moitié de l’histoire. La nouvelle Z propose un show de carrosserie qu’on dévore des yeux, de technologie SynchroRev Match et d’habitacle luxueux, avant-gardiste et redoutable. Mais au-delà de tout ça, la sonorité et la montée d’adrénaline de son gros V6 à l’assaut des 7 500 tours est une expérience sans pareil… et l’extraordinaire sensation de la direction appelle le conducteur à se plonger au cœur de l’action aussi.

Évidemment, la suspension ferme et impitoyable et le concert acoustique rappellent au conducteur qu’une expérience grisante l’attend à tout coup.

BMW M3
: À certains égards, la M3 équivaut à un film de science-fiction ambulant qu’on peut garer dans son entrée. La commande DriveLogic permettant de peaufiner de nombreux systèmes, le conducteur peut jouer sans cesse avec les réglages de suspension, de direction et de réponse du moteur tout en s’imaginant en train de mettre le cap pour sa galaxie favorite.

Ne manquez pas la furieuse poussée du vif moteur V8 à l’approche des 8 000 r/min, ni les changements de rapports à la milliseconde près de la boîte DSG II. Grâce à la boîte la plus rapide que j’ai eu le plaisir de manipuler, le conducteur a constamment l’option de lancer une rafale d’impulsions des gaz, et le processus de changement de rapports dans le scénario le plus rapide relève presque du surréel.

Dodge Challenger SRT8 : Elle n’est peut-être pas assortie d’une étiquette dans les six chiffres et ses accélérations ne vous écorcheront sans doute pas la peau, mais la Challenger SRT8 demeure une des meilleures voitures à haute performance qu’on peut se procurer si on doit porter attention au prix. Non seulement son sublime look rétro est-il aussi malin et diabolique qu’un inquiétant personnage de grand écran, sa voix et ses émotions font frémir le conducteur à coup de crissements de pneus dignes des années 70. Si vous n’êtes pas prêt à vendre un organe ou deux, la Challenger SRT8 pourrait bien représenter la trouvaille haute performance de la décennie.