Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mes vidanges chez le voisin (deuxième partie)

Mes vidanges chez le voisin (deuxième partie)

Par ,

Image familière.

Un père ou une mère sort de la maison avec les bras chargés. Les paquets d'une main, le bébé dans les bras, le téléphone cellulaire, etc. Il ou elle arrive à son véhicule (nous sommes en décembre), il est enneigé (s'il n'a pas en plus été enterré par le chasse-neige), il ou elle pousse un gros soupir, ouvre de peine et de misère la portière pour y installer le bambin dans son siège d'enfant, y déposer ses paquets, et s'assoit au volant pour démarrer la voiture en y mettant le chauffage afin que l'enfant soit au chaud pendant que le parent va ressortir afin de déblayer le véhicule.

Au bout de 10 minutes, il ou elle entre dans la voiture et démarre. L'auto est bien chaude. D'ailleurs, en regardant dans le rétroviseur, le papa ou la maman voit d'un oeil attendri que son petit bout de chou s'est endormi. Tout est bien.

On voit l'auto sortir du banc de neige et s'éloigner. Ils s'en vont au centre commercial.

Une fois arrivé, le parent sort de la voiture et ouvre la portière arrière afin de réveiller le bambin pour qu'ils puissent aller faire les courses. Il ou elle lui le brasse un petit peu et s'adresse à lui : « Chéri, réveille-toi, nous devons aller faire des emplettes... »

Mais l'enfant dort à poings fermés. Le parent le brasse un petit peu plus. « Chéri, réveille-toi, nous devons y aller! » Mais l'enfant ne se réveille pas. Le papa ou la maman commence à s'impatienter et le secoue un peu plus, mais rien n'y fait. L'impatience commence à se transformer en in quiétude, puis en panique. L'enfant a beau être secoué, mais l'enfant ne se réveille pas.

Il ne se réveille pas, car il est décédé.

Terrifiante histoire, n'est-ce pas? Et si je vous disais qu'elle n'a rien d'une fiction?

En effet, cette histoire est non seulement déjà arrivée, mais elle a été vécue à plusieurs reprises par des parents malheureux qui ne l'oublieront jamais. Et ce qui fait que ces drames arrivent est moins le résultat d'un malheureux hasard que de véhicules mal entretenus.

Et c'est ici que commence le débat.

Un programme d'inspection des véhicules automobiles. Pour ou contre?

Depuis des années, des programmes d'inspection de véhicules légers et lourds ont été mis en place un peu partout en Amérique du Nord. Certains se sont révélés efficaces, d'autres moins. Cependant un fait demeure : Là où il n'y a pas de programmes d'inspection des véhicules, ces derniers sont plus dangereux d'un point de vue de la sécurité routière pour les occupants et les autres utilisateurs de la route et ils sont aussi plus nocifs pour l'environnement en général et, comme nous l'avons constaté dans le cadre de l'exemple plus haut, et la vie d'êtres la plupart du temps vulnérables en particulier.

Il se trouve des gens pour s'objecter contre de tels programmes. En effet, plusieurs critiques disent que les seuls gagnants d'une telle politique sont les garagistes qui seraient rémunérés pour faire passer ces inspections aux automobilistes et qu'en plus ils feraient des profits sur les pièces et la main-d'oeuvre requises dans l'éventualité où un véhicule ne serait pas conforme aux critères de sécurité et de pollution déterminés par le gouvernement.

Je ne peux m'opposer à cet argument. Il est en effet vrai que les garagistes profiteraient de cette manne. Mais là où je diverge d'opinion avec ceux qui considèrent que cela représente un problème, c'est qu'ils semblent oublier que les propriétaires de véhicules qui ne maintiennent pas leur véhicule en bon état de marche contreviennent à la loi et ce, sans programme d'inspection.