Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mini Cooper électrique : 80 % des acheteurs sont nouveaux à la marque

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

La Cooper SE, le premier modèle tout électrique du fabricant Mini qui œuvre au sein du groupe BMW, est sur le marché plus d’un an déjà. Mine de rien, elle fait son petit bonhomme de chemin et permet à l’entreprise d’atteindre les buts qu’elle s’était fixés avec ce modèle.

Aux États-Unis, on est sur le point d’avoir écoulé les 3000 unités qu’on souhaitait, le tout au cours des 18 derniers mois. L’objectif pour la prochaine année est semblable, mais on ne nous partage pas de chiffres précis. Ça pourrait être 3000 pour les prochains 12 mois, 4000 pour les 18 suivants, quelque chose du genre. Tout ça pour dire que les ventes du produit sont en progression, un peu comme l’espérait la compagnie. D’ailleurs, celle-ci croit que la prochaine année sera la meilleure pour le modèle au chapitre des ventes.

De plus, nous avons fait d’autres découvertes intéressantes en discutant avec Patrick McKenna, responsable du marketing et des communications pour Mini USA. La première donnée, c’est que 80 % des acheteurs de la Cooper SE sont de nouveaux clients pour la compagnie.

Voilà un chiffre, et un objectif, qui représente un rêve pour tout fabricant qui introduit un nouveau modèle. Les ventes de conquête sont ce qui permet à un manufacturier de croître.

Shopicar.com, 100% en ligne, magasinez votre voiture, achetez en ligne et on vous livre au Québec!

Mini Cooper SE, calandre
Photo : V.Aubé
Mini Cooper SE, calandre

En poussant l’échange un peu plus loin, on a appris d’autres trucs intéressants, notamment que pour 80 % des acheteurs, leur Mini vient s’ajouter à d’autres véhicules que possède une famille.

Ce détail est d’importance, car il explique pourquoi la compagnie ne s’en fait pas avec l’autonomie plus faible de son modèle, évaluée à 183 km pour 2022. Patrick McKenna explique que pour les longs trajets, la famille compte sur un autre véhicule. « On pourrait comparer ça au fait que la Mini ne propose pas une troisième rangée de sièges. La famille a déjà un VUS pour ça. Leur Mini SE, elle est là pour le plaisir. »

De plus, lors de la conception du modèle, on nous a expliqué que les études sur les acheteurs mentionnaient que la moyenne de leur trajet quotidien était bien inférieure à l’autonomie proposée. D’où la voie empruntée par la compagnie.

Une question de choix, donc. On comprend bien l’approche. N’empêche, le modèle serait plus intéressant avec le double de ses capacités.

Mini Cooper SE, trois quarts arrière
Photo : V.Aubé
Mini Cooper SE, trois quarts arrière

Enfin, un dernier détail : plus de la moitié des Mini Cooper SE trouvent leurs acheteurs en Californie, là où les incitatifs sont présents et importants, mais aussi là où les consommateurs sont prêts à passer à l’électrique.

Nous n’avons malheureusement pas de chiffres pour le marché canadien en ce moment, mais nous tenterons d’en obtenir. Nous mettrons cette nouvelle à jour le cas échéant. Nous pouvons toutefois deviner dans quelles provinces la Cooper SE se vend le mieux. Il suffit de regarder celles qui offrent des incitatifs pour les VÉ.

Mini Cooper SE, avant
Photo : V.Aubé
Mini Cooper SE, avant