Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

MINI John Cooper Works : une marque à l'intérieur d'une marque

MINI John Cooper Works : une marque à l'intérieur d'une marque

Par ,

Quand on magasine, on admet qu’on aime bien les marques. Nous avons l’impression que certaines sont meilleures que d’autres – c’est vrai quelquefois – et que l’on aime se voir arborant des marques spécifiques pour démontrer notre bon goût, ou même l’épaisseur de notre portefeuille.

MINI John Cooper Works
Photo: Michel Deslauriers

La marque MINI est un bon exemple. Jusqu’à l’an dernier avec l’arrivée de Fiat au Canada et aux États-Unis, lorsque l’acheteur d’une sous-compacte souhaitait une voiture à la mode, il y avait MINI et rien d’autre.

Quand BMW a renouvelé la marque MINI en 2001, on a travaillé fort avec des agences de marketing afin de promouvoir non seulement la voiture, mais la marque elle-même, pour la rendre désirable et à la mode. Bon, la voiture proprement dite n’avait pas besoin de reconnaissance de marque pour se faire valoir : la Cooper est une petite voiture brillante, amusante à conduire et économique en essence.

Toutefois, les versions les plus attirantes parmi les modèles chez MINI, ce sont les éditions John Cooper Works. Dans les années 50, l’ingénieur de course John et son père ont fondé la Cooper Car Company, développant un grand nombre de voitures de course à succès. Leur étalage de trophées comprend 16 victoires en GP de Formule Un en neuf ans ainsi que deux championnats mondiaux en 1959 et en 1960 avec Jack Brabham au volant.

Au début des années 60, la Cooper Car Company a décidé d’entamer un nouveau projet et a créé la Mini Cooper en 1961. À la Mini de la British Motor Corporation, on a ajouté un moteur plus puissant, des nouveaux freins et une allure plus sportive. La Mini Cooper a dominé les séries de course en rallye, remportant plusieurs championnats.

Pas étonnant donc que les versions John Cooper Works de la gamme MINI d’aujourd’hui disposent de moteurs plus puissants, de composants plus performants et d’apparences distinctes. Chaque version de la Cooper JCW – hayon, Clubman, Décapotable, Coupe et Roadster – obtient un 4-cylindres turbocompressé et refroidi de 1,6 L, bon pour 208 chevaux et un couple de 192 lb-pi. Le moteur bénéficie également d’une fonction de surcouple temporaire, permettant jusqu’à 207 lb-pi. Une excellente manuelle à 6 rapports est la seule boîte disponible – pour l’instant.

Toutes les MINI Cooper des temps modernes sont des machines maniables et amusantes à conduire, mais les modèles John Cooper Works le sont davantage et de fantastiques bêtes de piste. MINI a invité une poignée de journalistes au circuit Canadian Tire Motorsports Park (anciennement Mosport) afin de mieux connaître les aptitudes de leur gamme actuelle JCW.

MINI John Cooper Works
Photo: Michel Deslauriers