Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

NASCAR: Justin Algaier retient Keselowski pour une 1ere victoire

NASCAR: Justin Algaier retient Keselowski pour une 1ere victoire

Par ,

Un week-end de premières s’est poursuivi samedi au Bristol Motor Speedway avec la première victoire de Justin Allgaier en série Nationwide.

Le pilote a profité de la dernière relance de 11 pour passer son coéquipier Brad Keselowski avec 27 tours à faire à la course.

« Cette victoire est incroyable. Cette bataille avec Brad était vraiment super. Je ne pourrais être plus heureux de voir Penske remplir la première ligne », a indiqué la Recrue de l’Année 2009.

La réputation de pilote agressif de Keselowski a pris une tournure importante à Atlanta la semaine dernière lorsque Carl Edwards l’a propulsé dans les airs, l’envoyant s’écraser au terme de plusieurs tonneaux. Cette fois, Keselowski se faisait prudent.

« À la relance, j’ai vu que Justin s’en venait très haut, mais je n’avais pas de place pour la colère puisque je l’ai déjà envoyé dans le mur ici », a indiqué Keselowski. « J’ai levé le pied et je l’ai laissé passer. Je pensais avoir une chance de reprendre la tête, mais j’ai été pris dans le trafic. »

« J’ai préféré la prudence à l’agressivité. La dernière chose dont nous avons besoin c’est de terminer dans les rails tous les deux. C’est un nouveau programme et il nous faut être prudents. »

Penske ajoute : « À la dernière relance j’ai demandé aux pilotes de prendre soin d’eux, mais ça demeure que ce sont eux qui font leurs choix en piste. »

Kyle Busch et Carl Edwards ont pris les quatrième et cinquième rangs respectivement. Edwards et Keselowski ainsi que les propriétaires Jack Roush et Roger Penske ont dû se rencontrer avant la course. Les officiels NASCAR souhaitaient s’assurer que les incidents d’Atlanta étaient bien chose du passé.

D’autres auraient pu bénéficier des recommandations issues de la rencontre toutefois, comme l’a démontré Kevin Harvick en envoyant Joey Logano dans les rails pour l’obtention de la cinquième place, à quelques mètres du drapeau à damier.

« J’essayais de passer et il continuait à me bloquer la route chaque fois. Je ne l’ai que poussé un peu et il a perdu le contrôle. Je déteste quand ça arrive, mais il nous faut garder nos lignes de course et c’est ce qui arrive quand on ne fait pas ce qu’on a à faire », a indiqué Harvick.

Logano avait du mal à ravaler sa déception : « C’était pour la cinquième place, pas pour la victoire! On s’est battu proprement toute la course et puis voilà qu’il me pousse dans le dernier tour! Je ne sais vraiment pas ce qui a bien pu lui passer par la tête… »