Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

NASCAR: Kurt Busch dans une situation délicate

NASCAR: Kurt Busch dans une situation délicate

Par ,

C’est comme de devoir disputer un match de boxe avec une main attachée dans le dos. Kurt Busch, pilote de l’écurie Penske, doit terminer la saison avec un chef d’écurie qui ne peut aller à l’usine qu’une journée par semaine.

Depuis qu’il a annoncé qu’il allait quitter l’écurie Penske en fin de saison, Pat Tryson n’est toléré à l’usine que durant une seule journée par semaine, le mardi. L’équipe Penske a imposé cette règle afin que Tryson ne soit pas mis au courant des nouveautés de 2010.


Le problème toutefois est que Kurt Busch figure au 5e rang du classement avec seulement 65 points de retard sur le meneur, Mark Martin.

C’est la première fois dans l’histoire de la « Chase » de NASCAR qu’un pilote doit compter sur un chef d’équipe à temps partiel. Mais le pilote de la Dodge Penske dit ne pas être inquiété.

« Je n’y vois pas trop de problèmes. Pat (Tryson) est à la piste durant les week-ends de course. À titre de chef d’équipe, il va certainement aider notre cohésion les vendredi, samedi et dimanche. Puisqu’il ne peut être à l’usine que les mardi, les autres membres de l’équipe sont désormais en congé les lundi, » a raconté Busch.

« Pat était présent à la réunion technique tenue hier (mardi). Nous avons accompli le travail habituel. Pat a discuté des plans de l’équipe avec les autres dirigeants, comme d’habitude, » de poursuivre le pilote de l’écurie Penske.

« En fait, on peut désormais profiter d’une journée de repos, le lundi, pour passer un peu de temps avec sa fille et sa famille avant de revenir à l’usine, prêt à travailler, » d’ajouter Busch.

Quand on lui demande ce qu’il pense de la présence limitée de Tryson à l’usine, Kurt Busch déclare : « La haute direction se posait des questions sur la préparation de la saison 2010. Je peux comprendre cela, mais nous devons continuer à travailler comme un groupe uni. Pat ne peut pas apprendre grand-chose sur les nouveaux développements tenus secrets en étant à l’usine aussi peu de temps. C’est une situation délicate. Mais nous en tirons le maximum. Cela nous maintient sur nos gardes, et c’est peut-être la meilleure chose qui pouvait nous arriver à ce moment décisif de la saison ».


photo:Philippe Champoux - Auto123.com