Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

NASCAR: Tony Stewart surprend Juan Pablo Montoya pour la pôle position à Pocono

NASCAR: Tony Stewart surprend Juan Pablo Montoya pour la pôle position à Pocono

Par ,

Tony Stewart a poussé Juan Pablo Montoya pour décrocher la pôle position du Pocono 500.

Malgré qu'il soit deux fois champion de la Coupe Sprint, Tony Stewart a surpris tout le monde avec sa pôle position.

C'est sa douzième pôle position en Coupe Sprint, il a remporté 37 courses. Sa vitesse était de 171.393 mph.

"Ne m'en parlez pas, j'ai toujours peur que le ciel me tombe dessus lorsque je vais dehors, je suis donc surpris moi-même. Je ne suis pas un pilote de qualif, je l'avoue, ça n'a jamais été mon fort. C'est très important ici à Pocono d'avoir une bonne position au départ," explique Tony Stewart.

Ce natif de l'Indiana a obtenu deux victoires sur ce circuit, la dernière en juin 2009. Il avait également obtenu la pôle position en 2009.

Juan Pablo Montoya terminait de digérer sa déception de la semaine passée à Indianapolis, où pour la deuxième année consécutive, dominant la course la victoire lui échappe.

Avec un tour en 171.096 mph, le Colombien déclare : "C'est une journée surprenante. Je pense que nous étions autour de la huitième place dans les essais. La voiture était vraiment bonne. Je n'ai pas tiré le maximum de la voiture."

Denny Hamlin place sa Toyota juste derrière les deux Chevrolet de la première ligne.

Denny Hamlin a décroché quatre victoires à Pocono, y compris la dernière édition, il est donc très optimiste pour la course.

Il explique : "Nous avons eu de bonnes courses ici et lors des deux dernières courses, nous avions dû remonter le peloton durant les derniers 20 tours, et je ne veux donc pas me retrouver dans cette situation à nouveau. Espérons que nous aurons une bonne journée dimanche, nous avons seulement besoin de 10 points, c'est notre objectif."

Jeff Gordon, Kyle Busch et Jeff Dickerson suivent respectivement. AJ Allmendinger est septième avec la première des Ford. Il admet avoir des difficultés en qualification cette année.

"Nous savions que nous avions les bons réglagles pour avoir une bonne qualification, je voulais donc simplement faire un bon tour. J'ai souffert avec la voiture, surtout dans ce virage trois, ce qui est amusant car c'est habituellement mon meilleur virage, c'est à n'y rien comprendre. C'est une longue course, c'est bon d'être dans le top 10. La position de départ est la clé pour une bonne course, donc le weekend démarre bien."

Brad Keselowski est le meilleur qualifié des Dodge, en 11e position. Le meneur au classement Kevin Harvick est 14e.

Max Papis et David Stremme ne sont pas qualifiés.