Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

NASCAR: Une visite chez Penske Racing en Caroline du Nord (+photos)

NASCAR: Une visite chez Penske Racing en Caroline du Nord (+photos)

Par ,

Durant notre récent pèlerinage au pays NASCAR, c’est-à-dire dans la région de Charlotte en Caroline du Nord, nous avons aussi eu l’occasion de visiter les installations de la puissante écurie de Roger Penske.

Nous nous rendons à Mooresville, ville située à moins d’une heure au nord de Charlotte. Il faut emprunter une succession de petites routes rurales avant de pénétrer dans le parc industriel et de nous retrouver sur… Penske Way.

Des rangées d’arbres bordent la voie et seul un panneau « Penske Racing » indique que nous sommes finalement arrivés, car l’édifice plat n’est absolument pas visible depuis la route.

Roger Penske et Ron Dennis sont des amis, et on sent immédiatement un air « mclarenesque » chez Penske Racing…

Photo: Philippe Champoux/Auto123.com

Notre guide est Gregory Datré, un des responsables du département de marketing de Penske Racing.

« Auparavant, l’écurie était dispersée. Il y avait Penske Cars à Poole en Grande-Bretagne qui construisait les monoplaces de série CART, l’écurie de série CART basée à Reading en Pennsylvanie et Penske South, l’équipe NASCAR, installée en Caroline du Nord, » nous explique-t-il.

« Maintenant, tout est regroupé ici à l’exception de Penske Racing Engines qui prépare les moteurs NASCAR et le Penske Technology Group à Knob Hill Road, situé à quelques kilomètres d’ici, et où sont logés la soufflerie et le banc d’essais dynamiques ».

L’édifice où nous sommes logeait auparavant Matsushita Compressor Corp. of America. Roger Penske l’a acheté et l’intérieur a été entièrement refait selon les plans de l’écurie de course.

Comme c’est le cas dans la plupart des écuries NASCAR, les amateurs peuvent visiter ces installations. Toutefois, ils ne peuvent que circuler sur la mezzanine longue d’une centaine de mètres. Depuis le deuxième étage, les fans peuvent apercevoir le plancher principal et admirer les dernières phases d’assemblage des bolides. Car ne craignez rien, tout ce qui ne doit pas être vu (moteurs, transmissions, ressorts, freins) n’est pas visible.

Nous marchons vers le bout du bâtiment et on peut voir les nombreuses Dodge de Coupe Sprint de Kurt Busch et de Brad Keselowsi, et les voitures de série Nationwide de Keselowki et de Sam Hornish Jr en phase finale de préparation. À notre droite, on aperçoit les bureaux d’ingénierie des écuries NASCAR et IndyCar.

Puis, on visite le département des amortisseurs et de ressorts de suspension. C’est ici que les amortisseurs Penske sont assemblés, testés et calibrés avant d’être installés sur les voitures de compétition.

Puis, c’est de local des composantes électroniques. « Dans ce local, les techniciens préparent le matériel électrique et électronique des équipes NASCAR et IndyCar, et font l’entretien de l’appareillage d’acquisition de données et des boîtes noires d’accidents. Ils fabriquent aussi le filage des voitures, préparent les volants des voitures IndyCar et autres, » de dire Datré.

L’atelier d’usinage, où trônent plusieurs machines numériques Mazak, fabriquent toutes les composantes métalliques, qu’elles soient faites d’aluminium, d’acier, de titane ou de magnésium.

Le département de matériaux composites est étonnamment petit et ne compte qu’un four autoclave rapatrié d’Angleterre. Ce département est employé par les équipes NASCAR et IndyCar.

Le département des châssis NASCAR est fascinant, mais fait partie des secteurs top secret. Aucune photo !

« C’est ici que tous nos châssis tubulaires sont produits, » nous explique Datré.

« Une équipe fabrique le châssis à partir des plans et des tubes d’acier tandis qu’une autre équipe assemble tout l’avant de la voiture. Un troisième groupe prend en charge le montage de la direction, des bras de suspension, des portes-moyeux, des billettes de direction, des freins et autres. Selon le nombre d’accidents qui surviennent en course, je dirais que nous fabriquons durant une saison environ une centaine de voitures de Coupe Sprint et de série Nationwide ».

Datré poursuit : « Toutes nos voitures sont identiques. Nous ne construisons pas de voitures spécifiques pour certains pilotes. En fabriquant des voitures identiques, nous éliminons au maximum les chances de faire fausse route avec les réglages. Si un pilote est lent, il peut essayer la voiture de son équipier. Ainsi, nous savons que l’écart entre deux pilotes ne provient pas des voitures ».

Une affiche attire notre attention : Superspeedway Department. « Oui, nous avons un département exclusivement dédié à la fabrication des voitures de superspeedways. Ce sont les voitures faites pour rouler à plus de 320 km/h, où l’aérodynamique joue un rôle crucial, » de préciser notre guide.

Juste à côté se trouve l’endroit où sont fabriquées les maquettes à 45% des voitures de NASCAR et d’IndyCar qui sont évaluées en soufflerie. Encore une fois, pas de photos !

Toutes les autres voitures de la saison sont construites dans une vaste section de l’usine. « Nous pouvons fabriquer plusieurs voitures simultanément, car nous disposons de six aires d’assemblage, » de dire Datré.

« Chaque carrosserie des bolides est faite par une équipe de trois ou quatre fabricateurs. Il faut compter entre huit et dix jours de travail pour construire une voiture de A à Z. Comme vous pouvez le constater, les feuilles de métal sont travaillées à la main pour en faire les différentes composantes de la carrosserie. Puis, dans la phase finale, les mécanos installent le moteur, la transmission, le circuit de refroidissement et celui de lubrification, le radiateur, les filages électriques et électroniques, les échappements, le béquet arrière, le pare-brise et autres, » d’expliquer notre interlocuteur.

Une fois terminées, les voitures s’en vont à la peinture. « Nous disposons de six cabines de peinture. Cet endroit est tellement occupé qu’il faut la supervision de plusieurs gérants. Nous peinturons non seulement les voitures NASCAR et IndyCar, mais aussi les pièces de rechange, l’équipement des puits, les bidons d’essence, les voiturettes de golf, les coffres d’outils et autres, » de préciser Datré.

Les équipes NASCAR et IndyCar pratiquent les ravitaillements à l’intérieur du bâtiment qui sert d’entreposage. Ainsi, les entraînements peuvent avoir lieu même s’il pleut.

“Les gars s’entraînent deux jours par semaine. Ils disposent aussi d’une salle d’entraînement physique et d’un coordonnateur des pit stops, » nous indique Datré.

Nous terminons notre visite par les bureaux administratifs et le magasin de souvenirs. Nous notons que le bureau du légendaire Roger Penske est identique à celui des autres employés. Seule une plaque « Roger Penske » indique que le patron travaille ici, sans véritable traitement de faveur.

« Nous employons environ 350 personnes ici, en plus d’une cinquantaine aux installations de Penske Technology Group. Disons qu’il s’agit d’une grosse entreprise de sport automobile, » de terminer Datré.

Même si les installations des écuries de trois principales séries de NASCAR ne sont pas aussi sophistiquées de celles, disons, de Formule 1, il est toutefois indéniable que la passion, l’attention portée aux détails et l’excellence de la fabrication sont des qualités communes aux succès, peu importe la catégorie.


Gallerie de l'article