Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Objectif atteint pour Patrick Dussault

Objectif atteint pour Patrick Dussault

Par ,

En décrochant 3 top 10 pour ses débuts en Formule Renault britannique, le week-end dernier à Rockingham, le Montréalais Patrick Dussault a respecté son tableau de marche, montrant de belles dispositions pour jouer les premiers rôles dans un futur proche.

11e des 2 séances de qualifications, Patrick Dussault a décroché les 8e, 10e et 9e places, respectivement lors des 3 manches présentées sur le circuit de Rockingham. Les 3 vainqueurs de ce premier rendez-vous sont Pietro Fittipaldi (le petit-fils d’Emerson), Matteo Ferrer et Alex Gill, ce dernier occupant la 1re place du championnat.

Formule Renault Patrick Dussault
Patrick Dussault, Formule Renaut. (Photo: Patrick Dussault)

Auto123 : Patrick, quel bilan tirez-vous de votre première expérience en Formule Renault britannique ?
Patrick Dussault : L’objectif était avant tout de prendre de l’expérience et de se battre dans le top 10, donc je suis satisfait de ces résultats. Je voulais surtout ramener la voiture à l’arrivée, sans être pris dans un accrochage ou autre incident de piste. Ma grande satisfaction est surtout d’avoir progressé tout au long de ces 3 jours, en me rapprochant de près des temps des meilleurs. Cela montre que nous sommes capables de jouer dans la cour des grands, et nous aurons maintenant des attentes plus élevées pour la 2e étape de la saison, fin mai à Donington.

Auto123 : Avec la volonté de prendre de l’expérience, êtes-vous resté sur la réserve tout au long de ces courses ?
Patrick Dussault : Pour être tout à fait honnête, je suis resté prudent effectivement. Il fallait à tout prix éviter de faire une faute et abandonner, et ça peut arriver vite ! Je préfère construire mon expérience, et hausser le ton au fil des courses.

Auto123 : Gros challenge pour vous également ce week-end avec vos premiers départs arrêtés…
Patrick Dussault : Oui, et cela s’est finalement bien passé à chacun de mes 3 départs, j’en étais moi-même surpris ! Il est évident que ce genre de départ demande des compétences, on peut tout gagner, ou tout perdre. Et tous les pilotes savent qu’ils peuvent gagner des places juste sur un bon départ, et cela conditionne l’ensemble de la course. Aux États-Unis, tu peux te rattraper après avoir raté ton départ lancé. Là, tu risques plus gros, c’est excitant, et cela plaît aussi aux spectateurs.

Auto123 : Quels sont vos objectifs pour la suite de la saison ?
Patrick Dussault : Maintenant que nous connaissons notre potentiel, et que nous avons commencé à prendre nos repères, nous allons viser plus haut à Donington. À Rockingham, j’ai progressé du début à la fin, mais il m’était difficile de viser plus haut en partant 2 fois 11e. Une meilleure place sur la grille me permettra de me battre encore plus devant.

Formule Renault Patrick Dussault
Photo: Patrick Dussault

Auto123 : Comment jugez-vous vos adversaires ?
Patrick Dussault : C’est vrai qu’il n’y a que 14 pilotes en piste, mais je peux vous assurer qu’ils sont tous rapides, il n’y a pas de touristes ! Tout le monde est capable de jouer le podium, et les écarts sont très serrés. C’est ce qui rend ce championnat excitant, et c’est tellement formateur pour moi. Je voulais être avec les meilleurs pour me former au métier de pilote, et j’ai fait le bon choix. Il faut savoir que plus des trois quarts des pilotes de Formule 1 actuels sont issus de la Formule Renault, et bon nombre d’entre eux sont passés par la Formule Renault Britannique*.

Auto123 : Comment allez-vous occuper cette longue pause avant la prochaine manche ?
Patrick Dussault : Déjà, je vais rentrer au Canada aujourd’hui (mardi) après un mois et demi passé en Angleterre. Après 3 semaines, je retournerai en Europe pour 5 journées de tests durant le mois de mai, afin d’approfondir ma connaissance de l’utilisation des pneus neufs, et la technique des départs arrêtés. Je veux être affûté pour Donington, et jouer les premiers rôles lors des manches suivantes…

* Lewis Hamilton a été sacré champion de Formule Renault britannique en 2003. Quant à Kimi Räikkönen, titré en 2000, il a effectué le saut directement en Formule 1 l’année suivante chez Sauber !