Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Renault aura une nouvelle unité de puissance en 2015

F1: Renault aura une nouvelle unité de puissance en 2015

Par ,

D'après GMM

La tension reste élevée entre l'équipe Red Bull et son fournisseur de moteurs Renault.

Avant le week-end de Montréal, Rémi Taffin annonçait que le moteur V6 turbo hybride atteindrait « 100 % » de son potentiel au Canada.

Auteur d'une qualification solide, Sebastian Vettel s'élancera de la troisième place sur la grille, soit le premier après les deux Mercedes dominatrices.

Interrogé sur les améliorations de Renault au Canada, le quadruple champion du monde en titre commente : « Eh bien, honnêtement, je ne sais de quoi parle Renault. Pour ce qui nous concerne, nous essayons toujours de progresser, mais nous n'avons pas vu d'étape majeure ici ».

Christian Horner semble également minimiser le « 100 % » avancé par Renault.

« Nous avons 60 chevaux de moins par rapport aux équipes Mercedes », affirmait le directeur général de Red Bull à notre collaborateur d'Auto123.com.

F1 Renault engineers
Les ingénieurs Renault. (Photo: WRi2)

Le motoriste Renault s'attend à être limite en terme de consommation de carburant sur l'exigeant circuit Gilles-Villeneuve.

« Quand Mercedes n'a pas de problème avec la quantité de carburant, c'est difficile. Ce sera compliqué de rester devant les deux Williams. Ils avaient la meilleure vitesse de pointe, alors s'ils nous dépassent, nous n'avons aucune chance », d'expliquer le Dr Helmut Marko.

Pour autant, les deux dirigeants de Red Bull ont confirmé, individuellement, que Renault continuera de motoriser l'équipe en 2015.

Le dirigeant français de Renault explique que le motoriste va produire quasiment un nouveau moteur pour l'année prochaine.

« Nous allons regarder ce que nos adversaires ont fait et ce qui fonctionne pour eux. Nous aurons une nouvelle unité de puissance l'an prochain », de déclarer Rémi Taffin dans le Kleine Zeitung.

Depuis plusieurs semaines, Helmut Marko évoque le grand prix d'Autriche comme un tournant pour le moteur Renault.

En référence au gel du développement des moteurs en place, l'Autrichien commente : « Les mesures nécessaires doivent être prises pour la ré-homologation pour 2015. Nous allons continuer de travailler pour rester à distance raisonnable. Mais en 2015, nous voulons de nouveau être en mesure de gagner ».