Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Occasion : Honda CR-V 2001

Occasion : Honda CR-V 2001

Par ,

Mon premier VUS

Avec la montée en popularité des VUS durant les années 1990, plusieurs constructeurs automobiles ont flairé la bonne affaire. Ils ont compris que ce n'est pas tout le monde qui désire se promener en gros camion, surtout si celui-ci n'entre même pas dans le garage. Suzuki et, par association, General Motors avaient amorcé le mouvement en lançant le Suzuki Sidekick, le Geo Tracker et le Pontiac Sunrunner.

À la fin de 1996, Honda a profité de la vague en introduisant son CR-V. Basé sur une version allongée de la plate-forme de la Civic, cet utilitaire sport compact a vraiment catapulté son créneau à l'avant-plan. Peu de temps après, Subaru, Toyota, Mazda et Ford ont aussi emboîté le pas. Aujourd'hui, presque tous les constructeurs en on un.

Esthétique
Je suis un peu désolé de l'admettre, mais c'est le Honda CR-V qui, même s'il a popularisé tout un segment, est responsable d'avoir engendré l'étiquette anglophone cute 'ute, c'est-à-dire que ces minicamions étaient mignons mais peu performants. On aurait dit des VUS affaiblis et rétrécis, plutôt inoffensifs et incapables d'accomplir des vraies tâches de véhicules « utilitaires ». En termes de design, le CR-V s'est avéré un croisement entre une Civic familiale et une Accord familiale. Sa tenue était simple et soignée. En fait, le seul élément qui ressortait, c'était les feux arrière; de par leur forme et leur position, ils évoquaient ceux de la familiale Volvo 850.

L'intérieur de ce CR-V est chaleureux et accueillant. L'entrée et la sortie sont faciles et, une fois à bord de cet habitacle spacieux, quatre occupants peuvent trouver abondamment d'espace pour manoeuvrer. Les instruments et les commandes sont placés exactement aux endroits désirés. De leur côté, les sièges sont fermes mais confortables. Pendant les longs voyages, leur niveau de support demeure très bon. Par ailleurs, l'assemblage est très satisfaisant, bien que les plastiques utilisés fassent un peu bon marché.

Ceci dit, on retrouve des compartiments de rangement partout. En plus de ceux du tableau de bord (incluant le coffre à gants), Honda a aménagé un espace sous le siège du passager avant afin de charger encore plus d'objets. Il y a même un plateau pivotant avec porte-gobelets entre les deux sièges baquets à l'avant. En outre, le plancher de l'aire de chargement se transforme en table à pique-nique, tandis que les dossiers de la banquette arrière se rabattent à plat pour accroître considérablement le volume utilitaire, déjà très généreux.

Mécanique
En 1997, le moteur à quatre cylindres de 2,0 litres avec double arbre à cames en tête développait 126 chevaux et 133 lb-pi de couple. La seule boîte disponible était alors une automatique à 4 vitesses. L'année suivante, une boîte manuelle à 5 vitesses a été ajoutée parmi l'équipement de série. Puis, en 1999, la puissance du moteur a augmenté à 146 chevaux. Pour leur part, les freins se composent de disques à l'avant et de tambours à l'arrière. La suspension est entièrement indépendante et tous les CR-V emploient un système de traction intégrale qui privilégie les roues avant. Lorsque ces dernières patinent, le différentiel à visco-couplage transfère plus de puissance aux roues arrière.