Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

OnStar fait marche arrière avec son projet controversé

OnStar fait marche arrière avec son projet controversé

Par ,

La colère de la population et des politiciens concernant les nouvelles conditions d'utilisation qu'OnStar comptait implanter en décembre prochain, aura finalement forcé l'entreprise à faire marche arrière avec son projet controversé.

À l'avenir, OnStar ne maintiendra pas de collections de données avec le véhicule d'une personne ayant annulé son service.

La présidente Linda Marshall a déclaré dans un communiqué que sa société « a réalisé que les changements proposés ne satisfaisaient pas les abonnés » et que la décision qui a été prise visait à « maintenir la confiance de plus de 6 millions de clients ».

« Nous regrettons toute confusion ou inquiétude que nous pouvons créer », rajoute-t-elle.

Quoique repentante, la grande patronne a tout de même voulu défendre son projet.

Elle a mentionné que maintenir la collection de données aurait permis de fournir aux clients d'OnStar des informations urgentes concernant les catastrophes naturelles et les rappels affectant leurs véhicules même après l'annulation du service.

OnStar n'a cependant pas écarté la possibilité d'offrir aux consommateurs qui le désirent de conserver une connexion, même lorsque le service est inactif dans le futur.

Les nouvelles modalités devant entrer en vigueur stipulaient que les renseignements relatifs à un véhicule d'un ex-utilisateur d'OnStar continueraient d'être collectés après la cessation du service.

La nouvelle, qui a frustré et surpris plus d'une personne, s'est même frayé un chemin jusqu'au Congrès américain. Des sénateurs y voyant une intrusion à la vie privée ayant demandé des explications à OnStar et ont même réclamé une enquête publique