Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Pas d'action en Formule 1 ?

Pas d'action en Formule 1 ?

Par ,

Il y a de cela pas si longtemps, j’ai effectué un voyage aux États-Unis avec un confrère journaliste, grand expert de NASCAR.

J’avoue que la Formule 1 n’est pas ce qu’il préfère. Il me lance : « La F1, ça ne durera pas. Ça ne va nulle part et les courses sont ennuyantes… »

Malgré mes yeux ronds, je n’ai pas dit un mot.

Ennuyantes, ai-je réfléchi ? Il ne doit pas regarder les mêmes Grands Prix que moi. Ou bien a-t-il arrêté de regarder les courses de F1 au début des années 90 lorsque Nigel Mansell les gagnait toutes !

Lors du Grand Prix d’Allemagne de dimanche dernier, la première place a changé à 10 reprises au cours des 60 tours de l’épreuve ! Et ce qui est encore plus formidable, c’est que plusieurs dépassements dans le peloton ont été effectués sans l’aide du fameux DSR, le système de réduction de traînée qui augmente, artificiellement, la vitesse maximale des monoplaces.

Felipe Massa et Fernando Alonso ont effectué de superbes dépassements sur la ligne droite des stands, alors que le DRS ne pouvait même pas être activé !

Cela prouve qu’il est donc possible de doubler en F1, contrairement à ce qui se passait depuis trop longtemps.

Et les courses sont fort animées. Le dernier tour du Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone a été la scène d’une terrible bataille mettant aux prises Lewis Hamilton sur McLaren et Massa sur Ferrari. Les deux se sont battus roues dans roues, se touchant même, dans le dernier virage de Club, et tout cela pour la… quatrième place !

Et enfin que dire du Grand Prix du Canada où, au 40e tour de la course de 70, Jenson Button de McLaren était 21e et bon dernier ? Il a remonté tous ses adversaires et a doublé le meneur de l’épreuve, Sebastian Vettel, dans le tout dernier tour de piste. Ça, c’est de l’action.

Alors, même si le DRS, les nouveaux pneus Pirelli et le KERS, le dispositif de récupération d’énergie cinétique, sont des moyens artificiels de générer des dépassements, il faut avouer que les Grands Prix sont enfin excitants à regarder et les résultats tout à fait imprévisibles.

La hargne des pilotes est désormais payante. Cela procure enfin des courses vraiment enlevantes !

Mais attention : la FIA doit laisser les pilotes se battre en piste et éviter d’imposer des pénalités pour chaque manœuvre qui échoue. Il ne faut pas tuer une formule gagnante !