Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La greffe de la Formule 1 aux États-Unis prendra-t-elle?

La greffe de la Formule 1 aux États-Unis prendra-t-elle?

Par ,

C'est demain, vendredi matin, que seront effectués les premiers tours de roues des voitures de Formule 1 sur le tout nouveau Circuit of the Americas situé près d'Austin au Texas.

La Formule 1 tente à nouveau d'implanter son chapiteau en sol américain, après plusieurs tentatives moyennement fructueuses. La greffe prendra-t-elle cette fois?

Sans vouloir paraître pessimiste, permettez-moi d'en douter... Tenir une course de monoplaces hi-tech près d'un aéroport international entouré de champs n'est peut-être pas le meilleur endroit.

Austin étant situé près de la frontière avec le Mexique, il est évident que des hordes de Mexicains iront assister aux performances de leur Sergio Pérez national. Mais une fois l'effet de la nouveauté disparu, qui ira bien voir cette course dont le prix des billets de places réservées en gradins s'échelonne entre 299 et 499$ cette année? Au fait, tous ces billets ont été vendus pour ce week-end.

Durant les années 70 et 80, la F1 avait trouvé deux niches favorables à la présentation de Grands Prix américains : à Watkins Glen sur la côte est et Long Beach sur la côte ouest. Mais les deux épreuves ont malheureusement disparu du calendrier de la F1 pour des tas d'histoires.

Puis, la F1 a tenté de s'implanter à Dallas, Detroit, Las Vegas, Phoenix et Indianapolis, sans y connaître de véritable succès.

Pourquoi ?

Une affaire de culture. Difficile de faire apprécier des courses de monoplaces à un public qui préfère voir du NASCAR sur des ovales.

Difficile aussi d'implanter la F1 quand votre pays n'a non seulement pas de pilote, mais pas même d'écurie nationale. Quand on sait à quel point les Américains sont chauvins, pourquoi se passionneraient-ils pour des voitures qui se nomment McLaren, Williams ou Sauber (au lieu de Ford Fusion ou Dodge Charger) et des pilotes aux noms ridicules et imprononçables comme Räikkönen, Hülkenberg, Grosjean ou Kathikeyan?

Si la F1 désirait réellement revenir aux États-Unis dans des conditions favorables, il fallait revenir sur des vrais circuits routiers situés au nord-est du pays ou en Californie, là où il existe une certaine culture de la monoplace et des circuits routiers.

Mais peut-être suis-je dans l'erreur? Pour une fois, j'aimerais cela!

Circuit or the Americas
Photo: Circuit of the Americas