Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Pas de panique!

Pas de panique!

Par ,

Les nouvelles économiques liées à la course automobile sont souvent tristes, et même parfois carrément déprimantes pour certains.

On apprenait récemment que le constructeur de voitures de course britannique Lola disparaissait. Puis, on découvrait que le légendaire motoriste anglais Cosworth avait été mis en vente.

En début de semaine, Ford annonçait le retrait de sa commandite du Championnat du monde des rallyes. En début d'année, ce fut un choc d'apprendre le retrait soudain de Peugeot des courses d'endurance, incluant les 24 Heures du Mans.

Et que dire de la disparition du Indy d'Edmonton du calendrier de la série IndyCar?

« Ce ne sont pas de très bonnes nouvelles... » me disent des collègues.

Moi par contre, je reste zen.

Pourquoi? Parce que selon moi, je vois ces mouvements comme une sorte de « dégraissage » du monde du sport automobile.

Durant des décennies, le monde de la course a vécu au-dessus de ses moyens, gaspillant des centaines de millions de dollars chaque année pour faire tourner des voitures en rond.

Car la grande question selon moi est: la qualité du spectacle augmente-t-elle avec les sommes investies? Plus une voiture de course coûte cher à produire, devient-elle automatiquement plus excitante à voir rouler?

J'ai assisté à des courses de karting mille fois plus palpitantes que plusieurs Grands Prix de Formule 1, épreuves IndyCar ou courses NASCAR.

Les écuries doivent-elles obligatoirement investir des sommes colossales pour gagner? Oui, si quelqu'un le fait et qu'elles doivent suivre le mouvement, mais je crois que nous vivons une sorte de transformation majeure du sport automobile qui risque de voir de grands manufacturiers et des noms historiques quitter la scène, mais être remplacés par d'autres joueurs plus petits, plus polyvalents et moins ultra spécialisés.

Je rêve de voir en piste des séries de développement pour jeunes pilotes qui ne réclament pas des budgets annuels du demi-million de dollars ; ce qui est le cas maintenant. Et c'est complètement fou. Et ces grosses écuries de F1 qui brûlent plus de 250$ millions pour faire rouler deux monoplaces?

Je crois que d'ici une dizaine d'années, par la force des choses, on verra un sport automobile plus accessible, plus simple et plus ludique que ce que nous connaissons aujourd'hui.

Oui, les vieux dinosaures vont bientôt disparaître!

Photo: WRI2