Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

PASSERA? PASSERA PAS?

Par ,

J'ignorais que notre publication était lue par des gens célèbres! En fait, non seulement est-elle lue, mais elle inspire des gens influents à faire des gestes importants. J'ai été surpris de lire dans une publication américaine un mémo que Bob Lutz a adressé à ses principaux lieutenants chez General Motors. Vous vous souviendrez que ma dernière chronique mettait en doute la capacité de M. Lutz de pouvoir effectuer des changements par sa seule présence.

La communication de M. Lutz s'adressait à ses subalternes immédiats dont la responsabilité consiste à mettre au point les nouveaux produits. Le style de cette communication est celui auquel nous a habitué ce légendaire personnage. En effet, il louange les tensions et les conflits à l'intérieur d'une organisation et il fustige les nombreux comités, les recherches sans fin auprès des consommateurs; en un mot, les outils de ce qui constitue, pour certaines personnes, le "management moderne". Il suggère de remplacer le planning par les "tripes", c'est-à-dire de cesser de vouloir combler un besoin, mais plutôt de créer des produits qui auront le pouvoir d'exciter les consommateurs. Le message pourrait se résumer ainsi: messieurs, cessez de vous cacher derrière les résultats des groupes de discussion et soyez créatifs! Prenez des risques!

Il s'agit là d'un inventaire des problèmes qui affligent non seulement General Motors, mais aussi d'autres sociétés d'Amérique du Nord. Les problèmes qui ont causé les pertes significatives de parts de marché sont dus à des comportements bien enracinés dans ces organisations. La plupart des décisions sont le fruit de comités dont la principale raison d'exister consiste à protéger les gens des conséquences d'une décision malheureuse; et toutes les décisions prises par ces comités sont basées sur des études volumineuses. Ainsi, lorsqu'une de ces décisions tourne au vinaigre, un comité reçoit un blâme, et celui-ci peut, à son tour, blâmer les études qui ont été préparées par des comités. Nous pouvons donc conclure que le mémo de M. Lutz cerne assez bien les problèmes. Quelles en seront, croyez-vous, les conséquences? S'agit-il pour GM du début d'un temps nouveau, ou est-ce trop demander d'une seule communication?