Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le patron de Volkswagen of America a remis sa démission

Le patron de Volkswagen of America a remis sa démission

Par ,

Coup de théâtre dans la saga des moteurs truqués de Volkswagen : celui qui était à la tête du groupe aux États-Unis, Michael Horn, a causé une petite commotion hier en annonçant sa démission, effective immédiatement. Dans un communiqué laconique, le constructeur a annoncé que les 2 parties « s’étaient entendues mutuellement » et que Horn quittait son poste pour poursuivre d’autres opportunités à l’extérieur du groupe.

Son départ, inattendu, est une véritable surprise pour les concessionnaires américains, de qui il recevait un appui indéfectible depuis le début de la crise des moteurs truqués. Rappelons que Michael Horn avait en quelque sorte fait le mea culpa de l’entreprise, reconnaissant qu’ils « avaient merdé » lorsque le scandale avait éclaté au grand jour.

Depuis le changement de garde à la tête de Volkswagen AG, Horn n’était plus en accord avec la façon de la société-mère  de gérer cette crise, lui qui était en première ligne dans les discussions avec les autorités américaines. Pour rappel, mentionnons que le remplaçant de Martin Winterkorn comme PDG de Volkswagen, Matthias Müller, avait déclaré en janvier dernier que Volkswagen « n’avait pas menti » aux régulateurs, une prise de position qui lui avait valu de recevoir une volée de bois vert des médias, des autorités et du public.

L’intérim à la tête de la branche américaine de Volkswagen sera assuré par Hinrich J. Woebcken, qui avait été nommé récemment responsable de l’Amérique du Nord chez Volkswagen.