Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Penske Racing met Kurt Busch à la porte

Penske Racing met Kurt Busch à la porte

Par ,

Les deux dernières semaines ont vu une véritable valse des chefs d'équipes en Coupe Sprint de NASCAR. C'était un peu comme les entraîneurs-chefs au hockey! Au suivant!

Mais on a appris lundi que la puissante écurie Penske Racing mettait Kurt Busch à la porte. Pourquoi? Parce que le frère aîné de Kyle est, lui aussi, ingérable.

Oui, Kurt a connu une saison difficile et a eu du mal à s'entendre avec son chef d'équipe, Steve Addington. Jusqu'ici, les sautes d'humeur de Kurt Busch avaient été bien discrètes ou bien habilement dissimulées par le département des communications de Penske.

Mais suite à son abandon lors de la dernière course tenue à Homestead, Busch s'en est pris au reporter de la télé américaine, Jerry Punch. Ce dernier a voulu interviewer en direct Kurt Busch dans les paddocks, mais l'affaire a traîné en longueur.

Busch, qui en avait assez d'attendre, a alors commencé à traiter Punch de noms d'oiseaux. Le problème est que toute la scène fut enregistrée par un témoin de la scène qui a, évidemment, mis la vidéo sur YouTube... Imaginez la suite!

L'écurie Penske et le commanditaire de la Dodge de Busch, Shell/Pennzoil, ont été inondés de commentaires acerbes d'amateurs en furie, certains jurant de ne plus jamais utiliser de produits Shell ou Pennzoil.

NASCAR a ensuite mis Busch à l'amende, salée, et lundi on apprenait que le grand frère Busch était mis à la porte.

S'agit-il d'une réaction exagérée de la part de Roger Penske?

Je dirais non, car les propos tenus par Busch en public étaient tout à fait inacceptables. Pourquoi s'en est-il pris de telle façon à un reporter de la télé? Quelques jours après s'être vu imposer son amende, Kurt Busch avouait consulter un psychologue sportif afin de traiter ses sautes d'humeur. C'est bien, mais un peu trop tard.

NASCAR doit s'assurer que ses pilotes demeurent calmes et dignes en toutes circonstances, que ce soit en piste ou dans le paddock. Il est inconcevable que certains « pètent les plombs » en public, même si la frustration est gigantesque. Ce sont des sportifs qui ont une influence énorme sur des millions de jeunes, d'amateurs de course et les passionnés de stock-cars.

Espérons maintenant que les autres pilotes auront bien reçu le message envoyé par NASCAR et Penske. Les gestes inappropriés doivent être sévèrement pénalisés; que cela plaise ou non. Le NASCAR n'est pas un cirque.

Kurt Busch
Photo: Getty Images for NASCAR