Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Assistera-t-on à un mariage Peugeot-FCA ?

Il y a quelques semaines, on vous faisait part pour la deuxième fois en moins d’une année d’une nouvelle concernant l’éventuel retour en Amérique du Nord de la marque Peugeot. L’année 2026 a même été avancée comme échéancier.

La nouvelle en laisse certains sceptiques, mais du côté du géant français, les intentions semblent sérieuses. Une question demeure en suspend, toutefois ; par quel réseau passera la distribution des produits de la marque de ce côté-ci de l’Atlantique ?

Bien humblement, l’auteur de ces lignes croit fermement que cela prendra forme grâce à un partenariat avec une entreprise déjà bien implantée ici. La logique même dicte cette ligne de pensée. Cependant, avant d’en arriver là, beaucoup d’eau va couler sous les ponts.

Et la machine à rumeurs va faire couler beaucoup d’encre.

FCA ?
Depuis quelques semaines, une refait surface de façon périodique, soit celle d’un mariage entre les groupes PSA (Peugeot Société Anonyme) et FCA (Fiat Chrysler Automobiles). Cette association serait bénéfique pour les deux parties. De son côté, PSA profiterait du réseau de distribution américaine de FCA. En contrepartie, la firme italo-américaine pourrait à son tour tirer profit de la gamme de PSA pour respecter les normes environnementales et faire un bond prodigieux en matière de technologies reliées à l’électrification.

Photo : Jeep/Peugeot

Il faut se rappeler qu’en 2014, Sergio Marchionne, le grand patron d’alors chez FCA, avait parlé ouvertement de la possibilité de s’associer avec un autre grand joueur. Des rumeurs avaient marié la destinée de son conglomérat à ceux de General Motors, de Volkswagen, de Hyundai et du géant chinois Great Wall. Rien ne s’est concrétisé, mais l’idée n’est pas morte pour autant.

Questionné sur la possibilité d’un mariage avec une autre firme, Robert Peugeot, un membre de la célèbre famille qui possède 14 % des parts dans le groupe PSA (le gouvernement français détient aussi 14 %, tout comme l’entreprise chinoise Dongfeng), il a dit ceci au quotidien Les Échos :

« Nous avons soutenu dès le départ le projet Opel. Si une autre occasion se présente, ce n'est pas nous qui freinerons. Carlos [Tavares, président du directoire de PSA] le sait. »

- Robert Peugeot

Lorsque le nom de FCA a été avancé, Robert Peugeot s’est contenté de dire « qu’avec eux, comme d’autres, les planètes pourraient être alignées ».

Peugeot 3008
Photo : Peugeot
Peugeot 3008

Le nom du groupe Jaguar-Land Rover a aussi fait surface au cours des dernières semaines.

Chose certaine, si Peugeot veut réussir son retour en Amérique du Nord, elle aura besoin d’un partenaire.

À notre avis, ce n’est qu’une question de temps avant qu’elle s’en trouve un.

Article par Auto123.com