Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Phares de route à lumière bleue: seul le manufacturier a raison

Par ,

On en rencontre de plus en plus de nos jours sur les routes. En effet, il vous est certainement arrivé de croiser une voiture dont les phares projetaient une étrange lumière bleutée. Règle générale, ces voitures arborent les écussons BMW, Mercedes ou encore Porsche. Si tel est le cas, c'est que les manufacturiers allemands ont été les premiers à utiliser ces phares de route à décharge de haute intensité ou au "xénon" qui émettent un faisceau lumineux de couleur bleutée. Cette technologie permet de profiter d'une meilleure visibilité sans pour autant éblouir les autres conducteurs.

Mais puisque ce sont les voitures de haut de gamme qui ont ces regards bleutés, plusieurs personnes ont voulu donner la même luminosité à leur voiture moins prestigieuse et l'industrie des accessoires a développé toute une panoplie de lumières "bleues" destinées à imiter les phares au "xénon". Par contre, ces imitations bon marché n'ont que la couleur en commun avec les phares de haut de gamme coûtant au moins 2000$ la paire.

Non seulement ces phares d'imitation ne sont pas efficaces, mais ils sont carrément illégaux. Une rencontre avec un agent de la Sûreté du Québec risque d'entraîner une contravention ou un avis de 48 heures. Le code de la route est clair: les phares de route doivent être dotés d'une lentille transparente. Dans le cas des phares à décharge de haute intensité ou au "xénon", c'est le faisceau lumineux qui est coloré et pas la lentille. Donc, seuls les phares installés à l'usine ou en provenance du manufacturier sont autorisés. C'est donc gaspiller votre argent que d'équiper votre Honda Civic de phares bleutés puisque cet accessoire n'est pas disponible en usine. Par contre, si vous n'avez pas équipé votre Porsche 911 1998 de phares aux "xénon" lors de l'achat et que vous désirez le faire par la suite, cette modification est légale puisque cette voiture possède ces phares en équipement d'origine.

Soulignons en passant que nombreux développements vont survenir dans le domaine des phares de route au cours des cinq prochaines années et des solutions plus économiques et quasiment aussi efficaces que les phares aux "xénon" vont être commercialisées. En attendant, mieux vaut respecter le code de la route.