Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai de pneus d'hiver Continental

Essai de pneus d'hiver Continental

Une journée consacrée à la conduite sur pneus d'hiver Par ,

Décidément, après un début d’hiver plutôt clément, la saison froide a décidé de se mettre de la partie à l’occasion de cet événement baptisé « Apocalypse Hivernal », organisé par le groupe Continental, un fabricant de pneus qui n’a plus besoin de présentation. 

Au menu : une multitude d’essais routiers réalisés en circuit fermé au circuit ICAR à Mirabel, tous dans l’unique but d’emmagasiner un maximum d’informations sur une gamme de pneus d’hiver. Le fabricant Continental avait non seulement trimbalé un pneu introduit l’an dernier, mais les divisions General Tire et Gislaved avaient également de nouveaux produits pour 2016. 

Le Continental WinterContact SI
Ce pneu hivernal de Continental a repris là où avait laissé l’ancien ExtremeWinterContact. Le groupe Continental a voulu remodeler sa gamme, l’appellation Extreme étant utilisée sur les pneus haute performance, le nom WinterContact SI (pour Snow and Ice) étant clairement orienté vers une utilisation hivernale. 

Continental vise la catégorie des voitures, fourgonnettes ainsi que les multisegments avec ce pneu grand public. Pour 2016, 6 nouvelles grandeurs sont ajoutées au catalogue pour un total de 38 applications avec des grandeurs allant de 15 à 20 pouces et des cotes de vitesse de T à V.

Le WinterContact SI est un pneu directionnel conçu pour demeurer malléable même à des températures extrêmes. Avec ses rainures de traction et son système de vérification de l’alignement, il constitue sans aucun doute l’un des excellents pneus d’hiver actuellement en vente sur le marché. 

Pour illustrer les capacités de sa semelle hivernale, Continental avait élaboré un parcours glacé qui incluait un joli mélange de slalom, de dérapage contrôlé (en s’assurant de bien débrancher le système antipatinage du véhicule en question) en plus d’un freinage pour terminer le tout.

Le WinterContact SI était installé sur des berlines Audi A4 à traction intégrale ainsi que sur des Volkswagen Jetta à traction avant. Afin de bien déceler les particularités du produit, Continental avait également chaussé d’autres berlines de pneumatiques concurrentes. Face au pneu Continental, le Michelin X-Ice Xi3 ainsi que le Bridgestone Blizzak WS80 représentaient des noms dotés d’une réputation enviable. Sans affirmer que le WinterContact SI a supplanté ces 2 produits d’envergure, je peux au moins vous confirmer qu’il s’est très bien comporté sur la glace. Et compte tenu du fait que le Bridgestone a tendance à s’user plus rapidement que la moyenne et que le Michelin est un pneu assez dispendieux, il est permis d’affirmer que le WinterContact SI constitue un excellent compromis pour notre climat rigoureux.

Le General Tire Grabber Arctic
De son côté, le nouveau General Tire Grabber Arctic remplace l’AltiMAX Arctic dans la catégorie des VUS et camionnettes légères, ce qui veut donc dire que ce dernier demeure en place pour les véhicules compacts. Notez qu’il peut être équipé de crampons. 

Le nouveau pneu, doté d’une composition robuste, permet de mieux résister aux rigueurs de l’hiver, grâce à ses ceintures d’acier qui augmentent la stabilité du véhicule même avec des charges importantes à bord. Le fait que ce pneu soit intégré entre les pneus de véhicules légers et ceux destinés à un usage commercial explique pourquoi les ingénieurs ont inséré des lamelles à interverrouillage au centre du pneu. Celles-ci ont pour fonction d’améliorer la tenue de route et de réduire les distances de freinage. Vers l’extérieur du pneu, les lamelles dentelées ressemblent à celles utilisées sur les pneus de véhicules plus légers, de manière à réduire les bruits de roulement en plus d’améliorer la traction sur la glace et la neige.

Toujours sur le même parcours, le fabricant de pneus avait mis à notre disposition des camionnettes GMC Sierra ainsi que des Jeep Grand Cherokee, tous 2 munis de systèmes à 4 roues motrices. Bien entendu, d’autres produits étaient également au programme. Le Grabber Arctic était donc opposé au Hankook I*Pike RW11 et au Cooper Weather-Master WSC sur le Jeep, ainsi qu’au BFGoodrich WinterSlalom sur la camionnette GMC. 

Dans ces conditions glissantes, le nouveau pneu de General Tire a prouvé sa supériorité face aux produits concurrents, le grand perdant de la journée étant sans aucun doute le Hankook. En effet, ce dernier s’est avéré beaucoup moins mordant, ce qui a provoqué quelques sourires à bord des véhicules, le Jeep étant constamment en train de déraper. Dans le cas du duel opposant le BFGoodrich au General Tire, les 2 pneus ont présenté des adhérences similaires. 

Le Gislaved NordFrost 200
Quant au dernier produit mis en vedette à l’occasion de cette journée en plein air, c’est-à-dire le Gislaved NordFrost 200, il a été installé sur des Volkswagen Golf à traction avant. Ce pneu pouvant lui aussi être équipé de crampons a démontré son efficacité sur la piste d’accélération du complexe ICAR, l’une des voitures étant munie de pneus à crampons, tandis que l’autre n’y ayant pas droit. L’exercice fut assez concluant, la voiture « cramponnée » ayant presque tout le temps le dessus sur l’autre, et ce, avec ou sans système antipatinage.

Ce successeur du NordFrost 100 a changé de design, la portion extérieure de la semelle ayant été optimisée pour une performance accrue, tandis que le centre adopte une forme en « V » qui devrait améliorer l’évacuation de l’eau en situation d’aquaplanage. De plus, le nouveau type de crampon à 3 pointes est beaucoup plus léger que l’ancienne technologie, ce qui permet l’installation de plus de crampons (130 au lieu de 100) sur un même pneu, tout en réduisant son effet sur l’intégrité de la chaussée. Le constructeur Gislaved a réellement travaillé à rendre ce pneu plus efficace sur la glace.

Pour le dessert…
En consultant les photos, vous pourrez également apercevoir une Subaru Impreza WRX STi d’ancienne génération en pleine action sur la piste. Cette bombe préparée par l’entreprise québécoise Lachute Performance est résolument plus performante que le modèle d’usine. Équipée d’une cage de sécurité, de sièges de course et de tout ce que ça prend pour s’attaquer au monde des rallyes, cette voiture spéciale était équipée de pneus Gislaved NordFrost100 cloutés. Les participants pouvaient alors s’élancer sur la piste conçue pour enseigner les techniques de pilotage de rallye. D’ailleurs, cette expérience est disponible durant la saison hivernale à la piste ICAR pour ceux que ça intéresse. 

Ces quelques tours de piste ont tout de même permis de constater que sur une surface glacée, même un bolide préparé en conséquence peut être difficile à contrôler. Disons qu’avec 360 chevaux sous le pied droit, il faut faire preuve de retenue sur une surface aussi glissante. Mais bon, ai-je besoin de vous dire que le plaisir était au rendez-vous?

 

Photo : V.Aubé