Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Pontiac lancera en piste sa GTO en 2005

Pontiac lancera en piste sa GTO en 2005

Par ,

Puisque les ventes américaines de la GTO sont en deçà des attentes - toujours aucun plan de vente au Canada; il est illégal de l'importer usagée - General Motors a décidé de faire de son petit missile un bolide de compétition.

C'est ainsi qu'une paire de coupés deux portes modifiés arborant le nom Pontiac GTO participeront à la Grand American Rolex Sports Car Series (GARSCS) à mi-saison l'an prochain. Les équipes et pilotes seront annoncés ultérieurement.

Après que le bolide de course GTO aura été développé selon les goûts de GM, la compagnie prévoit le vendre à des équipes de la Série. C'est ce qu'a déclaré Doug Duchardt, directeur de course chez GM.

«Nous avons trouvé la scène parfaite pour démontrer les habiletés de performance de la GTO», affirme-t-il. «Pontiac connaît déjà du succès dans la classe Daytona Prototype de la GARSCS et son implication la saison prochaine inclura la division GT.»

Duchardt dit que Pontiac sera le premier manufacturier à produire des voitures qui rencontrent les nouvelles réglementations GT de la Série, employant le design de type «stock car» et des moteurs LS2 V8 de production.

Le nouveau moteur LS2 de 6,0 litres qui alimente la GTO 2005 de production «fournit une base solide pour la version de course, qui crachera 400 chevaux», ajoute Duchardt.

«Avec seulement des modifications mineures apportées par GM Powertrain, enchaîne le directeur, le LS2 développe facilement le rendement maximal de 450 chevaux spécifié dans les règles de la Série Grand American, sans oublier un couple de pointe de 410 lb-pi à 5200 rpm. Des collecteurs d'échappement libres, un système d'induction à libre écoulement, un arbre à cames de compétition et un système de lubrification à l'huile inspiré de la course sur route sont les seuls changements préconisés.

Duchardt rappelle que ce n'est pas la première fois que le moteur LS2 est transféré à course. Il s'agit «d'ailleurs du moteur de production qui connaît le plus de succès dans tous les sports motorisés.»

Le directeur du groupe de course sur route de GM Racing, Harry Turner, explique que la compagnie voit «un grand potentiel pour la classe GT dans la Série Grand American. GM Racing participera activement à cette croissance en fournissant des véhicules hautement développés mais en même temps abordables. Nous fournirons aussi un support technique complet aux équipes Pontiac.»

Turner affirme que l'utilisation de groupes motopropulseurs et de panneaux de carrosserie de production sur la piste «nous donnera la chance de démontrer les vertus de la GTO contre une compétition de calibre international regroupant entre autres Ferrari, Porsche et BMW.»

Il mentionne de plus que les GTO (1225 kg) de course ressembleront de près à celles que l'on trouve dans les salles de montre de Pontiac - du moins pas au Canada. De toute façon, les panneaux de carrosserie de production (capot, portes, toit, coffre et pare-chocs avant et arrière) seront dupliqués avec précision à partir de matériaux composites très légers. Les élargisseurs d'ailes avant et arrière accommoderont des pneus de course larges, tandis qu'un aileron arrière spécifique à la Série ajoutera aérodynamisme et charisme au bolide.»

En plus du programme de course sur route GTO, Pontiac continuera en 2005 son programme Pro Stock dans la NHRA Powerade Drag Racing Series.

«Ces programmes se lient de près à l'une des stratégies de GM, qui est de faire courir des véhicules qui ont un rapport étroit avec leur version de production», prétend Duchardt. «Il est important, autant pour des raisons de marketing que d'ingénierie, que les voitures que nous mettons en piste et celles que nous vendons à nos consommateurs soient liées de près. Ces programmes nous donnent l'occasion d'améliorer à la fois les véhicules de production et de course de GM grâce à un échange bilatéral de technologies, de personnel et de procédés.»
Gallerie de l'article