Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Premier Salon de l’automobile non polluante à Shanghai

Premier Salon de l’automobile non polluante à Shanghai

Les énergies vertes à l’honneur Par ,

Le tout premier Salon de l’automobile non polluante s’est tenu à Shanghai du 28 au 30 juin dernier et a regroupé pas moins d’une vingtaine d’exposants et près d’une centaine de véhicules fonctionnant sur de nouvelles sources d’énergie. Bien que cette première édition ne regroupait principalement que des constructeurs chinois, les promoteurs du Salon souhaitent en faire un rendez-vous mondial incontournable des énergies vertes pour le domaine de l’automobile.

Ainsi, les grands noms de l’industrie automobile chinoise – de même que les co-entreprises avec des constructeurs mondiaux – tels SAIC General Motors et Geely étaient sur place pour présenter leurs dernières innovations et leurs véhicules, des automobiles de promenade aux autobus, en passant par des voitures de course.

Parmi les technologies présentées, on retrouve des véhicules hybrides, des piles à combustible et au méthanol, et les visiteurs ont pu tester 9 des modèles sur place, des constructeurs JAC, BYD et Geely. Il ne reste plus qu’à souhaiter que ce type de Salon soit de plus en plus courant à travers le monde pour sensibiliser les acheteurs – et les constructeurs – aux avantages des véhicules verts. Rappelons que Montréal a accueilli il y a quelques semaines le 29e Symposium du véhicule électrique, une des plus grandes conférences internationales sur les véhicules électriques.

La Chine est le plus important producteur de gaz à effet de serre au monde mais c’est aussi, paradoxalement, le pays qui investit le plus dans les énergies vertes. Les véhicules électriques y connaissent un succès fulgurant et la tenue d’un tel Salon à Shanghai ne peut faire autrement que d’augmenter cet engouement. Par ailleurs, de nombreux spécialistes du domaine de l’automobile estiment que les constructeurs chinois ont davantage concentré leurs efforts sur les véhicules électriques, car ils savaient qu’ils ne pourraient pas concurrencer les grands constructeurs mondiaux. Comme c’est le cas ici, de nombreux incitatifs financiers sont offerts aux acheteurs de véhicules électriques et hybrides, dont des dizaines de milliers d'exemplaires sont vendus tous les mois en Chine.