Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Première victoire de Jacques Villeneuve depuis 1997 (Photos)

Première victoire de Jacques Villeneuve depuis 1997 (Photos)

Par ,

Pour Jacques Villeneuve, il s'agissait d'une première victoire depuis 1997 et d'un premier podium depuis le Grand Prix d'Allemagne à Hockenheim 2001 alors qu'il avait terminé 3e au volant de la BAR 003-Honda.

À l'image des deux précédentes épreuves du championnat, les 1000 kilomètres de Spa- Francorchamps furent rythmés et animés. Au final, le Team Peugeot Total décroche un troisième succès en trois courses avec la satisfaction de n'avoir éprouvé aucun problème technique. Nicolas Minassian, Marc Gené et Jacques Villeneuve ont donc imposé la Peugeot 908 HDi FAP N°7 alors que la deuxième voiture fut contrainte à l'abandon suite à une violente sortie de piste.

Sous un soleil estival qui a inondé le circuit tout au long du week-end ardennais et devant 35000 spectateurs, le peloton des 42 voitures s'est élancé sous Safety Car suite à la sortie d'un concurrent dans le tour de formation. Pedro Lamy au volant de la 908 HDi FAP N°8 ne manquait pas son envol au vert et creusait très rapidement un écart de plus de 5 secondes sur l'Audi R10 de McNish alors sous la pression de Nicolas Minassian aux commandes de la deuxième 908 Hdi FAP.

Le duel entre les deux garçons débutait au 21e tour et se terminait dans le 35e où virilement, aucun d'eux ne voulut lâcher, les contraignant à un passage dans l'herbe aux Combes. Nicolas Minassian eut le dernier mot permettant ainsi aux deux Peugeot de caracoler au sommet de la hiérarchie durant leur double relais. Au passage de témoin dans les stands au 44e tour, Jacques Villeneuve héritait du commandement quand la N°8 perdait 35 secondes au stand avec Alexander Wurz à son bord, suite au contact coupé par erreur.

Reparti troisième derrière l'Audi de Capello, Wurz cravachait pour refaire son retard qu'il allait combler au 56e tour. En débordant une Spyker, il ne put éviter l'accrochage et percutait violemment les pneus entrainant avec lui le malheureux Capello qui put repartir avec une voiture endommagée. « Tout s'est passé très vite, explique Wurz. En déboitant devant la Spyker, un contact eut lieu à l'arrière droit et je suis parti en tête à queue. Je n'ai pas pu éviter l'Audi et en suis désolé tout autant que pour toute l'équipe Peugeot qui avait préparé une fantastique voiture ».

Jacques Villeneuve relayé par Marc Gené qui signait le meilleur tour en course, puis finalement Nicolas Minassian, déroulaient à tour de rôle la course en tête sans aucun problème stratégique ni
technique.

« Cette course a été un grand plaisir, a déclaré Jacques Villeneuve. Ce fut une belle bataille et nous avons réalisé un bon boulot tous les trois ensemble. C'est une excellente préparation en vue des 24 Heures du Mans et aussi une grande satisfaction de renouer avec la victoire. Ma dernière remontait au Grand-Prix du Luxembourg en 1997 ! »
photo:Peugeot Sport
Gallerie de l'article