Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Projet «Audi travolution» : Nouveaux développements

Projet «Audi travolution» : Nouveaux développements

Par ,

Tel que rapporté par Audi

Produire des véhicules efficaces au plan énergétique est un des éléments de la philosophie «Vorsprung durch Technik» d’Audi — s’assurer qu’ils puissent être utilisés efficacement en est un autre.

Le projet «travolution» se base sur un concept de communication entre les signaux de circulation et les véhicules, réduisant le temps où ces derniers accélèrent ou attendent dans le but de limiter leur consommation de carburant. Cette semaine, des journalistes et contrôleurs routiers l’ont expérimenté dans les rues d’Ingolstadt, en Allemagne.

Photo: Audi

Les impacts du premier projet «travolution» en 2006 se sont tout de suite fait sentir : le temps d’attente réduit aux feux de circulation avait permis de sauver 17 % de carburant. Sur une année entière, cela représenterait près de 700 000 litres.

Les panneaux et signaux d’Ingolstadt sont commandés par un nouvel algorithme informatique variable qu’Audi a développé en collaboration avec ses partenaires dans les collèges d’ingénierie avancée, dans l’industrie automobile et dans le milieu des affaires.

Poussant le projet encore plus loin, Audi permet maintenant aux véhicules de communiquer directement avec les feux de circulation via les réseaux sans fil LAN et UMTS. Quinze voitures d’essai et 25 groupes de feux de circulation opèrent présentement dans des conditions réelles au cœur de la ville.

Les feux en question envoient des données qui sont traitées sous forme visuelle et affichées sur l’écran d’information du véhicule. Le conducteur sait par exemple la vitesse à adopter pour que le prochain feu de circulation passe au vert juste avant d’y arriver. Cette vitesse, qui maintient un débit de trafic aussi fluide que possible, peut être ensuite relayée au régulateur de vitesse adaptatif.

Si la voiture est arrêtée à un feu rouge, le système informera le conducteur du temps qu’il reste avant que la lumière redevienne verte. D’autre part, si la voiture s’approche d’un feu qui est sur le point de passer au jaune ou au rouge, le système alerte le conducteur soit à l’aide d’un signal visuel ou sonore, soit en coupant brièvement l’alimentation du moteur.

Dans un tel réseau, un conducteur peut réduire le sur-place et sauver 0,02 litre de carburant à chaque feu rouge évité. Le potentiel est énorme : à l’échelle de l’Allemagne, les gaz d’échappement (CO2) pourraient diminuer d’environ deux millions de tonnes par année, soit 15 % des émissions attribuables au transport routier urbain.

Photo: Audi