Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Protection anti-rouille: un investissement durable

Protection anti-rouille: un investissement durable

Par ,

Chaque automne, c'est la même histoire: les compagnies de produits anti-rouille font tout plein de publicités, les garages sortent leurs affiches
vantant leurs traitements, les coupons de rabais par la poste arrivent tous les jours... Bref, tout pour rappeler que la rouille est un ennemi coriace et qu'il faut y penser à l'approche de l'hiver. Plusieurs propriétaires de voitures savent qu'ils doivent protéger la leur, mais un grand nombre d'entre eux ne savent pas trop comment procéder.

Les voitures et les camions, même s'ils ont reçu un traitement anti-rouille en sortant de l'usine, commencent à être rongés par la corrosion après cinq ans seulement. Il faut donc aller chez un spécialiste pour appliquer de nouveaux traitements.

Il est vrai que ce n'est pas tout le monde qui a besoin de le faire, mais ceux qui désirent conserver leur véhicule pendant longtemps devraient sérieusement y penser. Non seulement un traitement anti-rouille permet de garder une belle carrosserie, mais il empêche aussi de devoir remplacer certaines pièces endommagées (freins, composantes électriques, certains panneaux de carrosserie, etc.). D'un autre côté, ceux qui louent leur véhicule pour trois ou quatre ans et qui ne projettent pas de l'acheter au terme de la location n'ont pas à s'en préoccuper.

La principale interrogation des consommateurs est: quel moment est le plus approprié? Idéalement, un traitement anti-rouille devrait être appliqué par temps chaud, ce qui veut dire que vous n'avez pas besoin d'attendre à l'automne. La température plus clémente permet au produit de mieux pénétrer les endroits à protéger. Tout ce qui est métal absorbe sans problème le produit.

À l'époque où j'étais conseiller, l'une des excuses les plus fréquentes que les clients me donnaient pour ne pas faire traiter leur véhicule, c'est que la garantie du manufacturier deviendrait nulle. En réalité, ce n'est pas le cas. Le constructeur de votre véhicule est toujours responsable des problèmes de rouille qui résultent des pièces défectueuses ou d'un mauvais assemblage. Par exemple, si la perforation se produit sur le toit, c'est la faute du fabricant (la plupart des traitements anti-rouille ne sont pas appliqués sur le toit). En revanche, si la rouille provient d'un trou qui a été percé par le spécialiste pour appliquer son produit, c'est la faute de ce dernier. Rappelons que la majorité des concessionnaires essaient de vendre avec leurs véhicules neufs des produits anti-rouille pour les années à venir.

Une fois que la décision est prise, il faut déterminer le type de traitement qu'on souhaite faire appliquer. Il en existe deux. Le premier est un traitement annuel; des trous sont percés dans la carrosserie pour favoriser une application complète du produit. Ce type de traitement est optimal si on le répète à tous les ans. (Il en va de même pour la garantie.) Le prix varie habituellement entre 60$ et 110$. La deuxième option est un traitement à base de graisse; il offre la meilleure protection
et, par-dessus le marché, il dure jusqu'à trois ans. Comment est-ce possible? L'application du produit dure de 4 à 5 heures, comparativement à moins d'une heure pour l'huile.

Il y a aussi plusieurs techniques «miracle» comme l'utilisation de dispositifs électroniques ou électriques. D'après ce que j'ai vu et entendu, ces traitements ne fonctionnent que dans des circonstances très précises -- quand ils fonctionnent. Par exemple, il existe des systèmes qui offrent une protection dite «cathodique». Dans ce cas-ci, un champ électrique est généré autour d'une composante et empêche la rouille de s'y former. Le hic, c'est que le courant doit passer dans l'eau. Vous aurez donc compris que ce traitement convient pour des bateaux et des ponts.

J'ai quelques suggestions d'endroits où aller. En fait, mes amis de l'Association pour la protection automobile en ont deux qui ont fait leurs preuves. Vous pouvez les contacter via leur site Internet (www.apa.ca) ou par téléphone au 514-272-5555.