Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Puis-je voir votre brevet de pilote?

Puis-je voir votre brevet de pilote?

Par ,

Quand on parle d'histoires amusantes, presque tout le monde connaît celle-ci: un automobiliste se fait arrêter pour excès de vitesse et le policier lui demande, sarcastiquement, s'il peut voir son brevet de pilote. À la grande surprise de l'agent, le conducteur du véhicule est bel et bien un pilote d'avion et il a son brevet sous la main. Le policier fait alors une croix sur le constat d'infraction et il se contente de formuler un simple avertissement de lever le pied.

On pourrait assister de plus en plus à ce scénario si le PAL-V (Personal Air and Land Vehicle) prend son envol. Ce véhicule volant unique est le fruit de l'imagination de John Bakker, qui a consacré six ans de sa vie à transformer son rêve en réalité. Beaucoup d'entre nous ont déjà eu ce rêve, surtout lorsqu'on brûle inutilement de l'essence et notre patience à cause d'une série de feux rouges.


Pour ce projet, M. Bakker reçoit l'aide technique du Laboratoire aérospatial néerlandais (NLR) et le soutien financier d'un groupe d'investisseurs pour former une équipe de gestion qui embauchera des employés afin de faire décoller la compagnie PAL-V Europe. Des actions sont déjà en cours visant à accélérer la commercialisation, notamment en séduisant d'autres investisseurs bien nantis qui voudraient profiter de la prochaine mode dans le domaine des transports personnels.

Le PAL-V n'est pas un avion avec des roues ou un quelconque engin de lévitation comme dans les Jetsons. C'est le mélange d'une voiture, d'une moto et d'un «gyrocoptère». À l'intérieur de ce mince véhicule à trois roues, les occupants bénéficient d'un confort digne d'une voiture de luxe. Mais revenons à l'extérieur; on retrouve sur le toit un rotor/propulseur rabattable qui ne demande qu'à être déployé pour permettre au PAL-V de s'envoler. Grâce au design de gyrocoptère, il est possible d'effectuer des décollages sur de très courtes distances et même des atterrissages à la verticale. Autrement dit, on peut se déposer partout, par exemple dans la cour d'un Tim Horton's.

Une fois qu'il a décollé -- à partir d'un héliport ou du champ le plus près -- le PAL-V peut circuler dans l'espace aérien non-commercial (en deçà de 4000 pieds), là où aucun plan de vol n'est requis.

L'engin est capable de voler à une vitesse maximale de 195 km/h et possède une autonomie de 550 kilomètres. Sur terre, il ne faut pas croire que le PAL-V traîne de la patte juste parce qu'il a des ailes. D'ailleurs, il peut atteindre 100 km/h en seulement cinq secondes et une vitesse de pointe de 200 km/h grâce à son moteur sophistiqué.

Toujours au sol, le PAL-V utilise la technologie brevetée de Contrôle dynamique du véhicule (DVC) avec inclinaison -- celle-là même qui a été inventée pour la Carver One afin de la maintenir collée à la route comme un véritable bolide sport. Bien que sa maniabilité soit digne d'une voiture, le PAL-V se penche en virage comme une moto, gardant ainsi le centre de gravité parfaitement positionné pour une adhérence et une maîtrise optimales.

Le PAL-V suscite énormément d'intérêt, autant d'un point de vue récréatif que professionnel. Certains veulent tout simplement réaliser leur rêve de voler, tandis que d'autres envisagent des applications commerciales et militaires. Bref, il n'y aura bientôt plus de sarcasme dans la question: puis-je voir votre brevet de pilote?
Gallerie de l'article