Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Rallye des Gazelles: C'est enfin le moment du départ!

Rallye des Gazelles: C'est enfin le moment du départ!

Par ,

Le 14 mars 2009

Bonjour tout le monde!

Le moment clé approche à grands pas. Au moment où vous lirez ce message, nous serons au départ d'une des plus grandes aventures de nos vies: le Rallye Aïcha des Gazelles au Maroc.

Le blitz de dernière minute est quelque peu effrayant. D'abord nos bagages : imaginez essayer de faire rentrer à la fois des bottes d'armées, des gamelles, du liquide pour le camion et une tenue de gala dans la même valise! C'est ce à quoi nous avons été confrontées!

Pour votre propre bonheur, petite liste rapide de ce qu'on doit réussir à faire entrer dans nos bagages pas-si-spacieux-que-vous-pourriez-le-penser: vaisselle, réchaud, tentes, sacs de couchage, matelas, outils, layes de ski-doo (pour se déprendre du sable!), toutes sortes de lubrifiants pour le camion, vêtements de désert, casques, bottes d'armée (oui, oui, les mêmes que nos soldats portent en Afghanistan!) et, bien sur, notre tenue de gala pour la remise des prix.

On a du mal à croire qu'on y est déjà! Pour nous compliquer la vie encore un peu plus question planification, on a appris que la température moyenne dans le désert du Maroc à cette période de l'année est d'environ 40 à 50 degrés Celsius le jour... pour 5 à 10 degrés seulement la nuit! Ce qui veut dire brièvement qu'on doit autant prévoir les tuques, mitaines, foulards, veste et autres que les vêtements légers qui respirent bien pour le jour.

On devra se lever tous les matins vers 4h afin d'être prête au briefing de 5h et au départ de 6h, et ce, dès le 19 mars. Nous arriverons d'ailleurs au Maroc demain dimanche par voie terrestre en provenance de Casablanca-Tanger. Nous partons à Casablanca par avion samedi, à 20h.

Le rallye promet de nous faire vivre des moments particulièrement intenses et une semaine infernale. Ce qu'on espère par-dessus tout est de ne pas avoir à utiliser notre kit de premiers soins contre les morsures de serpent... Comme on dit près de chez nous : on n'aime pas ben ben ça les serpents, nous autres!!!! On espère vraiment ne pas en croiser, mais il faut être réaliste, ça pourrait arriver, alors mieux vaut être prêtes!

Voilà, c'est tout pour le moment. On retourne à nos préparations de dernière minute (lire on court un peu partout durant les quelques heures qu'il nous reste!).

Marie-Claude et Julie