Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Salon de Genève 2010 : Petit train va loin, la Micra entre dans sa 4e génération

Salon de Genève 2010 : Petit train va loin, la Micra entre dans sa 4e génération

Par ,

La Micra est un nom qui nous est bien familier même si nous n’avons connu que la première génération, disparue il y a presque 20 ans. La toute nouvelle génération marque une nette évolution par rapport aux Micra K12 et K12C… surtout avec l’abandon d’un cylindre!

Une partie de la production de la Micra 4.0 se fera au Mexique. Si Nissan désire profiter de l’engouement généré par les Ford Fiesta et Mazda2, l’occasion est belle à saisir maintenant.

photo: Nissan

Tel que rapporté par Nissan
Offrant une conception et une ingénierie avancées, la nouvelle Nissan Micra (ou March au Japon) est en voie d’établir de tout nouveaux standards dans l’industrie. Dévoilée au Salon de l’auto de Genève, qui se déroule présentement, la voiture recueille beaucoup d’éloges et de succès en Europe, au Japon et dans d’autres marchés internationaux, se forgeant une réputation de compacte fiable, élégante et abordable qu’une grande variété de consommateurs peut apprécier. Elle poursuivra désormais sur le même chemin… dans quelque 160 pays.

Faisant fi de la tradition de produire des véhicules dans des marchés bien établis d’Europe et du Japon, Nissan assemblera la nouvelle Micra à des endroits en pleine émergence comme la Thaïlande, l’Inde, le Mexique et la Chine.

Design
Un élément unique de la voiture, à savoir sa calandre intégrée à double couche, répond à ces exigences. La forme classique de la Micra joue également un rôle crucial. Elle incorpore une variante stylisée du contour de vitres latérales qui fait tant partie de l’héritage et de l’attrait de ce modèle en Europe et au Japon.

Conservant des dimensions très compactes, la nouvelle Micra ajoute quelques millimètres en longueur mais en perd quelques-uns en hauteur. Elle adopte aussi une posture large et bien plantée tout en offrant un habitacle plus spacieux.

Tout nouveau groupe motopropulseur
En Europe, deux seuls moteurs figurent au menu. Il s’agit de variantes du nouveau HR12 à trois cylindres de 1,2 litre de Nissan. Héritier du HR16 à quatre cylindres (Note et Qashqai), le moteur atmosphérique emploie un contrôle variable des soupapes et développe l’équivalent de 80 chevaux, sans oublier un couple de 80 livres-pied. Son taux d’émissions de CO2 descend à 115 g/km.

Nissan propose aussi une version suralimentée à injection directe avec arrêt/démarrage de série (en Europe). Ces innovations technologiques – le système d’arrêt/démarrage réduit à lui seul les émissions de 6 % – offrent ensemble une performance animée traduite par une puissance de 98 chevaux et un couple de 105 livres-pied. Le taux d’émissions ne dépasse pas 95 g/km, ce qui représente tout un exploit pour un moteur à essence.

photo: Nissan