Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Salon de Québec 2010 : Ford veut poursuivre sa lancée

Quant à l'avenir écologique des voitures, David Mondragon s'en remet davantage aux autorités qu'aux constructeurs. « À court terme, la solution réside dans le moteur à essence, ou la motorisation hybride. Par la suite, nous irons là où les dirigeants nous dirons d'aller. Si le gouvernement supporte une infrastructure de gaz naturel, nous pourrons nous y mettre; si c'est vers l'électricité, ce sera électrique. Nous avons les technologies pour tout faire, mais nous ne le ferons que si les conditions s'y prêtent ».

Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com

Pas question, toutefois, de se tourner vers le diesel, un investissement énorme pour un marché trop petit et trop coûteux pour le consommateur, croit le président.

Enfin, pas question non plus de se lancer dans une vaste campagne de réduction des gaz à effet de serre comme l'espère le gouvernement du Québec. « Il faut que les normes soient nationales, pas provinciales. Si les normes proposées sont acceptées, ce sera mauvais pour tout le monde: nous vendrons nos produits plus chers pour payer la pénalité, les consommateurs iront dans les provinces voisines pour acheter, alors nos concessionnaires vont souffrir, et les taxes de vente vont se retrouver ailleurs. Heureusement, les manufacturiers et le gouvernement sont en discussion, et nous en faisons partie, et nous sommes confiants d'en arriver rapidement à une solution », a conclu David Mondragon.

Gallerie de l'article