Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Salon Détroit 2010 : Revenge Verde Supercar, le bolide vert!

Salon Détroit 2010 : Revenge Verde Supercar, le bolide vert!

Par ,

Détroit, Michigan – Un bolide « vert » capable d’égaler les performances des voitures exotiques italiennes les plus puissantes, qui consomme à peine plus de 2 litres aux 100 kilomètres, voilà justement ce que Revenge Designs et HP2G LLC promettent!

Le fait que la Revenge Verde Supercar dévoilée à Détroit soit verte n’était pas le fruit du hasard! Ce bolide de 400 chevaux est doté d'un moteur hybride capable de consommer aussi peu que 2,15 L/100 km!

À leur seconde présence au Salon de l’auto de Détroit, ces deux entreprises ont dévoilé un bolide vert, au sens propre et figuré : la Revenge Verde Supercar.

Reprenant la plateforme d’une Ford GT, de même que son allure générale, la Supercar fait miroiter des performances aussi impressionnantes que la faible consommation que lui assure son moteur inusité.

Ce V8 alimenté à l’éthanol (E85) dispose d’un système de variation de la cylindrée qui lui permet de fonctionner avec 8 cylindres ou, selon les besoins du moment, avec un nombre variable de cylindres. Ainsi, sur l’autoroute, à vitesse constante (disons 100 km/h...), un seul des huit cylindres pourrait entraîner la Supercar. Bref, ce moteur a une puissance qui varie de 15 à 400 chevaux!

Au besoin, un moteur électrique peut apporter une injection additionnelle de puissance à ce groupe motopropulseur. Assez pour permettre à la Supercar d’accélérer de 0 à 100 km/h en 3,5 secondes et d’atteindre une vitesse de pointe dépassant les 320 km/h.

Dans le cadre de la mise au point de ce V8 hybride, une Ford Mustang 1987 équipée d’un prototype a parcouru plus de 35 400 kilomètres en 18 mois sur les routes américaines. Au terme de cette période d’essais, sa consommation moyenne s’est chiffrée à 2,15 litres aux 100 kilomètres! Pas surprenant qu’on dise de la Supercar qu’elle est le « seul bolide à moteur central sans remords du monde entier »!

Reste à voir combien d’acheteurs intéressés par les voitures exotiques préféreront jouer la carte verte (sans doute pour bien paraître parmi leurs connaissances), plutôt que d’opter pour le prestige d’un bolide italien de renom orné d’un écusson au cheval cabré ou d’un taureau or. L’attrait d’un « bas » prix – les 190 000 $ américains demandés par le fabricant – aidera-t-il à assurer le succès de cette entreprise?

Construite sur une plateforme de Ford GT, la Supercar arbore d’ailleurs une silhouette rappelant ce bolide de Ford.




photo:Matthieu Lambert
Gallerie de l'article