Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Salon Détroit 2010 : Le top 10 des prototypes (Première partie)

Salon Détroit 2010 : Le top 10 des prototypes (Première partie)

Par ,

Que serait un salon de l'auto sans son lot de prototypes et de concepts que les grands manufacturiers présentent en grandes pompes?

Évidemment, le Salon international de l'auto de Détroit ne fait pas exception à la règle, et même si certains de ces prototypes correspondent presque à des voitures prêtes pour la commercialisation, d'autres ne sont que le fruit d'un travail de design ou d'ingénierie un peu plus spectaculaire.

Mais attention, il ne faut jamais tourner le dos à un prototype. Il suffit de jeter un coup d'œil rapide à l'histoire pour se rendre compte qu'ils ont souvent été les précurseurs, à quelques détails près, des technologies que vous retrouvez actuellement sur vos véhicules.

Détroit avait ainsi un large éventail, parmi lequel J'ai choisi mes préférés, soit pour leur style, soit pour leur importance, ou par simple coup de cœur.

Voici donc la première partie de ces véhicules, sans ordre particulier.

GMC Granite

Le Granite, c'est le modeste multisegment qui a fait tourner les têtes. Présenté comme le plus petit GMC jamais produit, il se rapproche du Orlando bien connu, mais avec un petit je ne sais quoi qui lui donne une personnalité incomparable.

Le style est unique, affirmé et très différent des réalités habituelles de GMC. De très petite taille (même si sur les photos il semble imposant), il est notamment muni de portes dites suicide, et d'un design aux lignes carrées et expressives. L'habitacle lui, se veut des plus moderne et doté d’une instrumentation numérique. Côté moteur, le concept Granite est équipé d’un quatre cylindres 1,4l de 138 ch couplé à une boîte automatique à 6 vitesses.

Chrysler Delta


Elle n'a de prototype que le nom et le concept, car la Chrysler Delta représente, à quelques signes près, la copie exacte de la Lancia Delta déjà offerte en Europe. Mais ô surprise, pour bien marquer le potentiel partenariat de Chrysler et des filiales de Fiat, on avait tout simplement « rebadgé » la voiture aux couleurs du constructeur américain.

Rien n'a évidemment filtré d'une possible commercialisation en Amérique, même si les commentaires ont été uniquement élogieux. On pourrait bien, en effet, y voir les lignes d'une digne successeure à la vieillissante Sebring ou au Dodge Avenger.