Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les salons de Montréal et de Toronto surveillent le variant Omicron

Au cours des dernières semaines, on a eu la confirmation que les deux premiers salons automobiles de l’année à se tenir au Canada, ceux de Montréal et de Toronto, respectivement en janvier et en février, allaient de l’avant pour la première fois depuis le début de la pandémie en mars 2020.

Une ombre s’est cependant pointée à l’horizon ces deux dernières semaines, soit le variant Omicron qui a fait son apparition. Ce dernier, qui suscite des inquiétudes à travers le monde, tient les organisateurs sur un pied d’alerte. Pour l’instant, on va de l’avant et on espère ne pas être touché par de nouvelles mesures qui seraient jugées nécessaires.

Les scientifiques travaillent toujours pour déterminer à quel point Omicron est plus contagieux. Jusqu’ici, ça semble le cas, mais des tests sont encore à réaliser pour que l’on puisse déterminer dans quelle mesure. Le variant échapperait davantage aux vaccins, mais il serait moins virulent, aussi. Bref, on laisse aux experts le soin de nous en apprendre plus à ce sujet.

Shopicar.com, 100% en ligne, magasinez votre voiture, achetez en ligne et on vous livre au Québec!

Le Salon de Montréal est prévu du 21 au 30 janvier alors que celui de Toronto doit se ternir du 18 au 27 février.

« Bien sûr, comme pour tout événement, nous surveillons la situation, mais pour l’instant, avec toutes les précautions que nous prenons avec le couvre-visage et les passeports vaccinaux, nous n’anticipons pas de problème pour le moment », a déclaré Jason Campbell, directeur général du CIAS (Canadian International Auto Show). « Nous espérons tous que tout restera comme ce l’est présentement, car les gens reviennent pour des événements comme des matchs de hockey et nous pensons qu’il y aura un grand nombre de personnes qui voudront revenir au Salon de l’auto. »

Luis Pereira, le directeur du Salon de Montréal a déclaré que des protocoles similaires sont en place pour son événement. « Nous ne sommes pas inquiets à ce sujet pour le moment », a-t-il déclaré au site Automotive News Canada.

Ce qui sera intéressant à surveiller, c’est la présence officielle des constructeurs. On attendra d’avoir les listes complètes, mais plusieurs ont déjà indiqué qu’ils seraient absents. Cela n’empêche pas la présence de véhicule de ces marques, car les concessionnaires peuvent prendre le relais. Il y aura aussi de nouvelles compagnies, comme VinFast qui compte proposer ses premiers modèles électriques prochainement aux consommateurs canadiens.

Nous allons suivre la situation de près au cours des prochaines semaines.