Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Scion xB 2004-2006 : occasion

Scion xB 2004-2006 : occasion

Par ,

La marque Scion de Toyota est encore méconnue des Canadiens, malgré le fait que plusieurs exemplaires aient traversé la frontière américaine et que la jeune compagnie amorcera la vente officielle de ses produits au Canada dès cet automne.

Initialement créée pour les jeunes consommateurs des États-Unis qui recherchent des designs uniques, un fort potentiel de personnalisation et le sentiment d’appartenir à une communauté dynamique de conducteurs, Scion s’éloigne nettement des valeurs traditionnelles de Toyota. Et le succès est au rendez-vous!

Photo: Toyota

L’un de ses modèles les plus intéressants se nomme xB. Il s’agit d’un multisegments à cinq portes qui ressemble à un drôle de cube sur roues. La première génération, qui couvre les années 2004 à 2006, reposait sur une version hautement modifiée de la plate-forme de la Toyota Yaris. Avec sa deuxième génération, lancée pour 2007, le xB jouit d’un style renouvelé et d’une architecture spécifiquement américaine afin de mieux répondre aux besoins de la clientèle de ce côté-ci de l’océan.

Revenons au xB original. Alimenté par un moteur à quatre cylindres de 1,5 litre développant à peine plus de 100 chevaux, il misait exclusivement sur une traction avant. Le choix de transmissions consistait en une manuelle à cinq rapports et une automatique à quatre rapports. Des vitres, serrures et miroirs électriques ainsi que l’air climatisé faisaient partie de l’équipement de série, tandis que plusieurs ajouts esthétiques, la radio satellite, un caisson d’extrêmes graves, des jantes en alliage et un éclairage d’ambiance figuraient parmi les options. Le marché des pièces et accessoires secondaires qui accompagne ce véhicule est aussi très intéressant. Bref, les personnes qui envisagent le xB n’auront pas de difficulté à le personnaliser comme bon leur semble.

Plusieurs proprios d’un Scion xB racontent volontiers leurs expériences sur Internet. En général, ils vantent son espace (passagers et bagages), sa visibilité, son confort de roulement, son utilité et son économie d’essence. La tenue de route est dite surprenante et beaucoup aiment la puissante chaîne audio.

D’un autre côté, on reproche au xB de première génération sa maigre performance. Le vaste étagement des rapports de la boîte automatique n’améliore pas la situation, évidemment. Il va donc sans dire que les acheteurs potentiels qui désirent s’amuser au volant ont tout intérêt à opter pour un exemplaire à boîte manuelle.

Quelques utilisateurs déplorent le bruit du moteur et la piètre qualité de certaines parties de l’habitacle. Enfin, notons l’absence d’un accoudoir central et d’un régulateur de vitesse qui rendraient les voyages sur l’autoroute plus agréables.

Photo: Toyota