Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

''Situation mieux contrôlée mais toujours critique'' pour Michael Schumacher

''Situation mieux contrôlée mais toujours critique'' pour Michael Schumacher

Par ,

Les médecins du CHU de Grenoble, France, ont effectué un point de presse officiel sur l'état de santé de Michael Schumacher ce mardi 31 décembre 2013.

Michael Schumacher a été opéré durant la nuit, après une « légère amélioration » de son état, mais l'Allemand reste dans un « état critique ».

Extraits des déclarations du personnel médical :

« Schumacher a passé un nouveau scanner tard dans la soirée et a montré une amélioration passagère. Une nouvelle intervention a été décidée de manière collégiale pour évacuer un hématome durant cette nuit. Une légère amélioration a été notée suite au scanner passé ce matin », déclare Jacqueline Hubert, directrice générale du CHU.

« Nous avons constaté hier en fin de journée une amélioration transitoire de la pression intracrânienne. Cela nous a permis de faire passer un scanner à Schumacher sans prise de risque inutile. Il y a quelques signes relativement stables et il n’y a pas d’aggravation a priori. Il nous est apparu possible de proposer une intervention chirurgicale à la famille pour traiter de manière plus efficace la pression dans le crâne. Cette intervention a duré deux heures et a montré une bonne efficacité relative. C’est un résultat correct et satisfaisant. La situation est mieux contrôlée qu’hier », d'ajouter le Professeur Jean-François Payen, chef du service réanimation.

« Il n’est pas hors de danger, nous avons gagné un peu de temps dans l’évolution du trauma. Il y avait une fenêtre qui s’est ouverte et il fallait l’exploiter. Pas de pronostic, cela peut évoluer dans un bon sens ou un mauvais sens en réanimation. Schumacher reste sous coma artificiel ».

Le neurochirurgien Emmanuel Gay souligne : « Nous en avons parlé à la famille, c’est une décision difficile mais nous devions évacuer un hématome à gauche du cerveau. Cet hématome a été correctement évacué. Le scanner montre d’autres lésions au niveau du cerveau, à surveiller et à suivre. Schumacher est sous surveillance horaire régulière. La situation est stabilisée et une 3e intervention n’est pas prévue. La situation est moins aigüe qu’il y a 24 heures. Nous étions nombreux hier soir pour décider de la 2e intervention et ensuite nous avons exposé les bénéfices et les risques à la famille. La famille est toujours informée ».

Le professeur Payen déclare : « Devant ces petits signes d’amélioration, nous avons pris cette décision d’opérer mais on reste dans une situation encore critique. Il est difficile de se projeter dans un avenir même proche ».

Et le professeur Gay admet : « Il reste encore beaucoup d’hématomes. Celui qui a été évacué à gauche était accessible. Il y a encore des hématomes un peu partout, il ne faut pas penser qu’il n’y a plus rien sur le scanner. C’est pour ça que la situation peut évoluer heure par heure. A priori les zones ne sont pas accessibles. Elles seront surveillées mais elles n’ont pas la même taille que celle opérée hier soir. Le projet n’est pas de les évacuer ».

Ami de la famille, le Professeur Saillant a voulu préciser que « la famille est toujours ici. Corinna, ses enfants, son frère sont là. La décision d’opérer a été prise avec la famille, avec son médecin allemand qui nous aide considérablement et moi-même. Il ne faut pas se dire que c’est gagné. Il faut rester réaliste, toute la famille est consciente de cela. On a décidé de parler de signes objectifs. Mais il serait malhonnête de tirer des plans sur l’avenir. Quel sera le pronostic demain, dans six mois ou dans deux ans, ce serait stupide d’en parler. Je vous demande de ne pas tirer des plans sur la comète ».

Le corps médical du CHU de Grenoble a précisé qu'il n'y aura pas de point de presse régulier et qu'ils ne s'exprimeront maintenant qu'en cas d'évolution de l'état de santé de Michael Schumacher.