Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Subaru souhaite que les consommateurs soient fiers des voitures «haut de gamme»

Subaru souhaite que les consommateurs soient fiers des voitures «haut de gamme»

Par ,

Subaru souhaite que les consommateurs soient fiers des voitures «haut de gamme»

Interrogez le Canadien moyen sur ce qu'il pense des véhicules Subaru et il vous répondra sans doute les mots «vigoureux», «abordables» et «excentriques», une petite compagnie «ingénieuse» et «audacieuse» qui croit au mérite de la traction intégrale et des moteurs «à cylindres opposés».

Un adjectif que vous ne risquez pas d'entendre au sujet de Subaru est «haut de gamme», ce qui est en soi paradoxal compte tenu que ceux qui y travaillent l'utilisent fréquemment.

En fait, Subaru n'est pas une «petite» compagnie et son «audace» a une raison; elle fait partie d'un conglomérat appelé Fuji Heavy Industries et s'avère un joueur actif au sein de la gigantesque alliance General Motors.

Il faut dire que c'est la grosse firme japonaise, qui dessine et conçoit les voitures, qui a d'abord suggéré la voie du «haut de gamme». Cela ne pose aucun problème à Ted Lalka, vice-président du marketing de Subaru Canada, qui semble tout à fait d'accord avec l'idée de rehausser la marque, tout en conservant l'attachement que les gens ont développé jusqu'ici.

Ce que Lalka réfute par contre est l'association entre «haut de gamme» et «dispendieux»; il n'utilise jamais ce dernier terme pour décrire ses nouveaux modèles et rectifie toute personne qui en doute.

Il appert que le haut de gamme est le créneau de l'avenir pour Subaru. Les bonzes de la petite compagnie audacieuse ont avancé qu'elle pourrait avoir d'ici 2010 un chiffre d'affaires égal à BMW. Le constructeur allemand est probablement le chef de file pour ce qui est d'utiliser son statut «haut de gamme» afin de surévaluer ses produits et ainsi d'engendrer plus d'argent pour les actionnaires de la compagnie.

Le raisonnement chez Subaru est que les consommateurs seront tellement emballés par le degré de raffinement des nouvelles Legacy et Outback qu'ils seront fiers d'enrichir les coffres des concessionnaires pour avoir le privilège de posséder un de ces modèles.

Les plus récentes créations sont certainement meilleures que n'importe quelle voiture à avoir porté l'insigne Subaru dans les années passées, surtout en termes de raffinement. Elles ont un stylisme plus pur, arborent de meilleures composantes, sont mieux assemblées, ronronnent plus subtilement et s'opèrent avec un calme déconcertant.

Si vous dites que c'est la même chose qui se produit quand on compare tout véhicule à son prédécesseur, vous avez raison. C'est donc dire que Lalka et ses collègues devront nous convaincre que les améliorations de Subaru sont plus significatives que n'importe qui.

De l'avis de Lalka, la clé pour devenir une compagnie «haut de gamme» est relativement simple. «Je définis le haut de gamme comme la fierté d'être propriétaire d'un véhicule quelles que soient ses caractéristiques», a-t-il expliqué lors d'une entrevue dans les bureaux de Mississauga, qui déménageront bientôt pour une troisième fois en 20 ans, toujours dans des installations plus grandes que les précédentes.

Lalka croit «qu'un acheteur convaincu d'avoir pris la bonne décision et qui est fier de sa voiture a tous les droits de dire que celle-ci est haut de gamme. On ne parle plus de cuir corinthien ou d'autres gadgets chics. La question est davantage: suis-je fier d'avoir acheté une Subaru?»

Le vice-président du marketing a par ailleurs tôt fait de préciser que la fierté en question est différente de celle que les gens ont en achetant une Lexus ou une BMW, par exemple.

«Pour nous, c'est le sentiment d'avoir pris la bonne décision et d'être comblé à chaque fois que l'on s'assoit derrière le volant», précise Lalka. «Une voiture haut de gamme est une voiture fiable qui nous met le sourire au visage, en nous rappelant que nous avons payé le bon prix pour se la procurer. Elle est tout ce que l'on désire, surtout plaisante à conduire.»