Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Superbike Mondial 2011 : La grille se concrétise pour 2011, avec quelques surprises

Superbike Mondial 2011 : La grille se concrétise pour 2011, avec quelques surprises

Par ,

Le champion du monde Superbike 2010, Max Biaggi, ayant officiellement confirmé son retour avec Aprilia pour les deux prochaines saisons, Aprilia devient une des rares équipes à continuer intacte en 2011.

Voici donc les équipes confirmées pour la saison 2011.

Grille du Mondial Superbike 2011 au 19 octobre 2010 :

Aprilia Alitalia
Max Biaggi
Leon Camier

Suzuki Alstare
Michel Fabrizio (Pilote officiel Ducati en 2010)

Yamaha Sterilgarda
Eugene Laverty
Marco Melandri (Venu de la MotoGP)

Ten Kate Honda
Jonathan Rea

BMW Motorrad
Leon Haslam
Troy Corser

Kawasaki SRT (Un pilote de trop, voir Pedercini Kawasaki!)
Chris Vermeulen
Joan Lascorz
Tom Sykes

Althea Ducati (L’équipe Ducati « officielle » pour 2011)
Carlos Checa

PATA Aprilia
Noriyuki Haga (Ex Ducati officielle en 2010)

Liberty Ducati (Nouvelle équipe prometteuse)
Sylvain Guintoli
Jakub Smrz

Pedercini Kawasaki
(Recherche des $$$, pourrait rouler un seul pilote en 2011)
À communiquer

Perspectives
Au terme de la saison 2010, la grille de la finale du Mondial SBK à Magny-Cours comptait seulement 21 machines… contre une quarantaine il y a quelques années! Pire encore, la MotoGP acceptera des moteurs d’origine modifiés dès 2012 en plus des vrais moteurs prototypes beaucoup plus dispendieux, afin de regarnir une grille ne comptant que 16 inscrits cette année. La série reine priverait ainsi le Superbike Mondial de quelques inscriptions de plus, comme elle l’a fait pour 2011 avec le départ de Ducati, qui voulait concentrer ses ressources limitées sur la MotoGP et leur nouveau pilote, un certain Valentino Rossi. Encore lui !

Quelle est la solution pour le Mondial SBK? Selon moi, ils devront encore couper dans les dépenses des équipes en imposant des motos plus proches de la série d’origine, munies de modules de commande, de suspensions et de roues communes, et imposer une limite sur les essais, le personnel de soutien à la piste, etc.

Des équipes semi-officielles limitées dans leurs dépenses, voilà selon moi comment assurer la survie de cette superbe série.