Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Suzuki des États-Unis abandonne sa poursuite contre Consumer Reports

Suzuki des États-Unis abandonne sa poursuite contre Consumer Reports

Une bataille de huit ans prend fin Par ,

Suzuki des États-Unis abandonne sa poursuite contre Consumer Reports
Une bataille de huit ans prend fin

Mettant un terme à une amère bataille qui durait depuis maintenant huit ans, la Corporation Suzuki Motor des États-Unis et l'éditeur du magazine Consumer Reports (Consumers Union) en sont venus à un accord mutuel au sujet d'un article paru en 1988 qui prétendait que le Samurai, sport utilitaire du constructeur japonais, était propice à se renverser à tout moment.

Tel que le stipule l'entente, Suzuki ne recevra aucune compensation pour dommages encourus, selon une déclaration rendue publique par les deux parties.

"Les parties ont reconnu leur respect mutuel l'une envers l'autre. Suzuki est conscient de l'engagement avoué de Consumers Union pour des essais et chroniques objectifs et non préjudiciables. De son côté, Consumers Union est conscient de l'engagement avoué de Suzuki pour concevoir, fabriquer et promouvoir des véhicules sécuritaires", peut-on lire dans la déclaration conjointe.

Rappelons qu'en 1996, Suzuki Motor des États-Unis avait intenté une poursuite de l'ordre de 60 millions $ en dommages punitifs, affirmant que Consumers Union avait influencé ses tests pour donner des résultats négatifs. La nouvelle avait défrayé toutes les manchettes d'Amérique du Nord, provoquant une baisse substantielle des ventes du Samurai, aux dires du manufacturier.

Il est important de noter que Consumer Reports n'a pas rétracté ses propos initiaux sur la propension du VSU à se renverser. Le magazine n'a fait que préciser que le véhicule "ne se renversait pas facilement lors de conditions normales de conduite".

Si les deux groupes paraissent se rapprocher de la même longueur d'ondes, la réalité en est tout autre, car leurs relations sont toujours houleuses. Suzuki continue de remettre en question la crédibilité des méthodes d'essai de Consumers Union, tandis que ce dernier est "toujours convaincu de l'efficacité de son protocole et de ses découvertes", mentionne ladite déclaration.