Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Suzuki Swift européenne 2005

Suzuki Swift européenne 2005

Une Swift globale remplacera-t-elle l'actuelle Swift+, née Daewoo, en 2005 ? Par ,

Une Swift globale remplacera-t-elle l'actuelle Swift+, née Daewoo, en 2005 ?

Selon l'endroit du monde où vous vivez, l'apparence de la Suzuki Swift peut être incroyablement différente. (Photo : Suzuki Canada)
Le plan de marketing global de Suzuki semble un peu confus en ce qui concerne la sous-compacte Swift. Au Japon, la Swift est en fait une Kei basée sur la Wagon R. La super-compacte est conçue pour être très abordable, le modèle se retrouvant parmi les voitures les moins taxées, en fonction du système, là-bas. En Europe, la Swift est une sous-compacte à trois ou cinq portes construite en Hongrie et que nous, nord-américains, connaissons comme étant les Suzuki Swift, Geo Metro, Chevrolet Sprint et Pontiac Firefly de première génération. Ce modèle fut aussi la Subaru Justy de seconde génération, qui ne fut toutefois pas offerte ici.

Suzuki entend unifier au moins deux de ses trois différents marchés avec une toute nouvelle Swift. (Photo : Suzuki Canada)
Au Canada, toutefois, la Swift a présentement une toute autre identité. Pas même conçue par Suzuki, la Swift+ nous arrive en tant que partie du conglomérat General Motors-Suzuki-Daewoo appelée GMDAT. Suzuki a adopté la Kalos, conçue chez Daewoo, pour son offre canadienne, faisant de sa Swift+ rien de plus qu'une Chevrolet Aveo5 ou Pontiac Wave que l'on a rebaptisé. Mais hormis la curieuse sedan et familiale Aerio, et le petit VUS, que l'on abandonnera bientôt pour faire place à un clone du Chevrolet Equinox, la gamme canadienne de Suzuki se résume à une Chevrolet Epica clonée, aussi développée chez Daewoo. La marque offre chez nos voisins du Sud les Optra sedan, Optra5 et Optra familiale, renommées respectivement Forenza, Reno et Forenza Wagon.

Dans le but de commencer à démêler toute cette confusion, Suzuki entend unifier au moins deux de ses trois différents marchés avec une toute nouvelle Swift, élaborée autour des attirants prototypes Concept S et Concept S2 que l'on a pu voir ces dernières années.

La nouvelle Swift sera élaborée autour des attirants prototypes Concept S et Concept S2 que l'on a pu voir ces dernières années. (Photo : Suzuki Canada)
La nouvelle Swift fait 3,69 mètres de long, 1,69 mètres de large, est haute d'un mètre et demi, et roule sur un empattement de 2,39 mètres. Ces premières mesures la rendent plus courte que l'actuelle Swift+ canadienne de 190 mm, ce qui sera une bonne nouvelle pour certains, et causera des problèmes à d'autres.

Ceux qui ont apprécié le style des Concept S et Concept S2 seront heureux d'apprendre que très peu de changements subsistent entre le prototype et le modèle de production, sauf pour une réduction des ajouts visuels. Lire ici que les ailerons, carénages et effets de sol ont été réduits au minimum. Également, on a charcuté les roues de 18 pouces du prototype, et remplacées par des roues de 14 pouces, plus petites, et beaucoup moins dispendieuses. L'apparence plus agressive du prototype en a été affectée, quoique la perte de ces accessoires ne lui enlève en rien son petit côté agréablement amusant.

Contrairement à ses prédécesseurs, la Swift 2005 paraît vive, bien construite et robuste. (Photo : Suzuki Canada)
Contrairement à ses prédécesseurs, relativement ternes, la Swift 2005 paraît vive, bien construite et robuste. Le poste de conduite est simple, rehaussé par un chic volant à trois branches par lequel on voit des cadrans ronds, encerclés de garnitures argent. La façade du système audio est installé à niveau avec le tableau de bord incliné, créant l'effet d'un système intégré, ce qui est plutôt rare dans une voiture de classe économique, particulièrement dans une Suzuki. Un centre d'informations, logé à la base du pare-brise, vient mettre de l'ordre dans le tableau de bord et simplifie, paraît-il, l'utilisation de la voiture. Une technologie habituellement réservée aux voitures d'un plus haut rang.