Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Tesla poursuit Top Gear et la BBC pour « un tournage truqué » (avec vidéo)

Tesla poursuit Top Gear et la BBC pour « un tournage truqué » (avec vidéo)

Par ,

Tesla, la compagnie derrière la voiture électrique à vocation sportive Tesla Roadster, intente une poursuite contre la BBC et l'émission Top Gear, car un test comparatif impliquant l'automobile et une Lotus, réalisé par Jeremy Clarkson diffusé dans un épisode de 2008 a prétendument été truqué.

L'entreprise californienne reproche le poste britannique d'avoir préalablement écrit le script dans lequel plusieurs informations étaient fausses. Plus spécifiquement, les accusations se basent sur le fait que le segment a fait état d'un bris mécanique, démontrant que le véhicule avait seulement roulé pendant 88 kilomètres (55 milles) avant de tomber en panne et que cela a été le cas pour les deux modèles fournis lors du tournage.

Déçu face aux performances du Roadster par rapport aux promesses de Tesla, M. Clarkson avait conclu que « dans le vrai monde, elle [la Tesla Roadster] ne semble pas fonctionner ».

Désirant rétablir la vérité par rapport à son produit, la société a publié sur son site web la liste complète des « faussetés » et leur point de vue face à celles-ci.



Selon Tesla, la certification UN ECE R101 de l'Union Européenne a garanti une autonomie de 339 kilomètres (211 milles). Elle cite également l'exemple d'un propriétaire ayant réussi à parcourir une distance de 503 kilomètres (313 milles) avec une seule charge.

Une seconde affirmation explique que la Roadster enregistre les informations de fonctionnement de base et qu'une analyse des relevés des deux véhicules utilisés pour le test démontrait que le niveau de charge n'a jamais été sous la barre des 25%, un détail jamais souligné par Top Gear et la BBC.

En troisième lieu, la société admet le bris d'un fusible de la pompe à vide électrique des freins, mais assure qu'ils étaient tout de même opérationnels et sécuritaires. Elle rajoute qu'avec ou sans le coupe-circuit, « ils doivent rencontrer la norme UN ECE et qu'ils le font ».

Finalement, Tesla a démenti qu'aucun des Roadster prêtés à l'émission ne pouvait être conduit et a déclaré qu'en tout temps, au moins un exemplaire était prêt.

Répondant à cette sortie en règle, une porte-parole de la BBC a mentionné « confirmer avoir reçu une notification que Tesla a lancé des poursuites » et que « la BBC supportera l'émission et défendra vigoureusement ses allégations ».

Tout semble indiquer qu'un long processus légal est en train de se dessiner et on peut se demander si Tesla a les reins assez solides pour aller jusqu'au bout contre le géant de l'information. Est-ce un moyen de rejoindre un maximum de médias pour passer leur message et qu'une fois cela accompli, leur plainte sera retirée?

Personne ne le sait vraiment et ce sera une histoire à suivre afin de déterminer qui a raison dans cette affaire rocambolesque.


Sources: Tesla, BBC