Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Tokyo 2019 : le Mazda MX-30 fait ses débuts officiels

Au Salon de l’auto de Tokyo, Mazda a dévoilé un véhicule très important pour la suite des choses, soit le VUS électrique Mazda MX-30 2020

Mazda est parfois difficile à suivre avec son approche « autre » en matière de motorisation. On a bien le CX-5 à moteur Diesel depuis une année, mais c’est à peu près tout ce que l’entreprise a produit de façon massive autre que le bon vieux moteur à essence. Et tout cela est venu après une rigoureuse analyse de l’industrie qui surveille la chose Diesel de près suite aux problèmes de Volkswagen, de Ram, et d’autres.

Cette semaine, une année après les débuts de la variante Diesel du CX-5, Mazda se tourne vers l’électrification avec le MX-30, dévoilé au Salon de l’auto de Tokyo. Il s’agit d’un véhicule tout électrique et le carnet de commandes est déjà ouvert ; les premières livraisons auront lieu au début de la prochaine année.

Photo : D.Heyman

Animation
Tout ce que l’on sait, c’est que ce premier véhicule électrique destiné à la production de masse chez Mazda sera équipé d’une pile au lithium-ion de 35,5 kWh. La configuration sera à propulsion plutôt qu’à quatre roues motrices. L’autonomie précise n’est pas encore connue, mais la compagnie affirme qu’elle sera autour de 200 kilomètres. On parle donc d’un véhicule davantage destiné à la jungle urbaine, mais la capacité d’une recharge avec une borne de niveau 3 augmente les possibilités pour les déplacements plus importants.

Le style
Si l’on prend le temps d’analyser le style, on découvre qu’on n’a pas vraiment affaire au typique véhicule destiné à la ville. Généralement, ces derniers sont de taille compacte alors que le MX-30 reprend sensiblement le format du CX-5.

Ce qui le distingue, toutefois, ce sont ses portes à ouverture antagoniste, une approche qu’on a pu voir avec la sportive RX-8 chez Mazda. Cette façon de faire rapproche le véhicule du segment des VUS compacts. Ces portières ajoutent une touche importante au style, car autrement, le MX-30 ressemble plus au reste de la gamme qu’à ce qu’on peut s’imaginer d’un VUS électrique futuriste.

Photo : D.Heyman

Ce que la mécanique électrique change au style, toutefois, c’est la présence d’une plus petite grille à l’avant alors que les besoins en refroidissement pour l’unité électrifiée ne sont pas la même. En fait, c’est le groupe de batteries qui a besoin d’être tempéré et avec le MX-30, c’est réalisé grâce à un système de canaux de refroidissement qui ceinturent l’ensemble des piles.

À bord
À l’intérieur, tout a été pensé pour que la présentation soit aérée. On a réussi à le faire avec une console centrale flottante dont les contrôles pour la climatisation sont accessibles via les fonctions tactiles de l’écran de sept pouces du système multimédia. Si vous préférez l’approche plus traditionnelle, des boutons sont placés autour de l’écran. Mazda a aussi pensé à de nouveaux sièges pour procurer au conducteur la meilleure position de conduite possible, tout comme la meilleure visibilité qui soit.

Parmi les autres efforts qui ont été déployés pour maximiser l’espace intérieur, on compte sur un compartiment de rangement situé sous le plancher de l’espace de chargement. Ce genre de truc est possible lorsque la configuration est à traction, puisque les composantes pour la motricité arrière ne viennent pas encombrer l’arrière. On a aussi dessiné les vitres latérales arrière de façon à ce que la visibilité soit maximale pour les occupants du véhicule.

Photo : D.Heyman

La conduite… présumée
Le volume intérieur, c’est une chose, mais on doit aussi s’assurer que tout le monde soit bien à l’intérieur, surtout lors de longs voyages. Pour cela, ça prend de bonnes compétences sur la route.
Pour le MX-30, ça passe en partie par la technologie G-Vectoring Control Plus, qui utilise le couple du moteur électrique. Par exemple, lorsque le véhicule amorce un virage à droite, le poids est automatiquement transféré vers la gauche. C’est une question de physique. Ce que fait le système, c’est qu’il ajuste le couple d’avance afin que le transfert de poids se fasse de façon plus douce. D’autres véhicules Mazda utilisent cette technologie, mais avec la distribution instantanée du couple avec un moteur électrique, on devait s’assurer de bien calibrer le tout.

Pour avoir toutes les informations concernant les prix et les détails techniques, il faudra attendre l’année prochaine, lors du lancement, pour être en mesure de vous en apprendre plus. Cependant, comme cité plus haut, si l’idée d’un VUS électrique de Mazda vous enchante, les carnets de commandes sont déjà ouverts.

En attendant, vous pouvez toujours lire notre essai de la mécanique qui sert ce nouveau MX-30, réalisé un peu plus tôt cet été.

Photo : D.Heyman
Photos :Mazda
Photos du Mazda MX-30 2020