Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toronto 2013 : General Motors, surestimée

Toronto 2013 : General Motors, surestimée

Par ,

Il y a cinquante ans, personne n'aurait imaginé que le plus grand et le plus prolifique de tous les constructeurs automobiles de l'histoire se retrouverait un jour sur le bord de la faillite, c’est pourtant arrivé. Tu parles d’une claque pour remettre les idées en place...

Au début des années 2000, le numéro un mondial en arrachait et, malgré des efforts louables, ce n'était qu'une question de temps avant que l'inévitable ne se produise. Ironiquement, GM avait déjà établi un plan pour l'avenir, mais ses dirigeants ont dû le mettre en action plus tôt que prévu.

En analysant la gamme de véhicules de GM il y a cinq ans, beaucoup de journalistes et d'experts de l'industrie se demandaient comment le fabricant pourrait survivre dans un monde aussi compétitif. Ce que nous ne savions pas, c'est que le Général cachait quelques as dans sa manche.

Bien sûr, tout n'est pas parfait. Encore aujourd'hui, il semble exister plusieurs dimensions parallèles au sein de GM. En dépit de la mission entreprise par Bob Lutz, le catalogue propose des modèles fantastiques, mais demeure truffé de gros points d'interrogation. Parmi ceux-ci, il y a les Chevrolet Sonic et Spark (pour n'en nommer que deux), la présence de l'une rendant l'autre superflue dans les salles d'exposition. Quant à la marque Buick, elle cherche encore son âme et sa vraie identité.

D'un autre côté, certains produits ne cessent de m'impressionner. La Chevrolet Cruze et la Cadillac ATS sont sans contredit deux des meilleures créations de GM au cours des dernières années. Mais je ne peux m’empêcher de penser à la Chevrolet Malibu 2013 et au tout nouveau Chevrolet Trax en me disant que quelque chose a cloché dans le processus de développement.

Chevrolet at 2013 SIAM
Photo: Colin Styker

Quoi qu'il en soit, je demeure optimiste, car la Malibu se prépare déjà à retourner sur la planche à dessin, tandis que les nouvelles Corvette, Impala et Silverado me semblent cohérentes et bien pensées. L'avenir nous dira si elles sont aussi bonnes qu'elles en ont l'air.

En sillonnant l'immense superficie allouée à GM au Salon international de l'auto du Canada 2013, j'ai fait un petit calcul et j'en suis arrivé avec environ 60 % de modèles réussis. Le problème, c'est qu'ils représentent tout au plus 40 % des ventes totales annuelles du constructeur.

Bien que je voie de la lumière au bout du tunnel, je ne comprends pas encore pourquoi les designers et les ingénieurs de GM n'ont pas transposé les gènes et les qualités de la Cruze dans tous les autres véhicules de Chevrolet, de GMC et de Buick. Chez Cadillac, les choses vont plutôt bien : l'excellente CTS a donné naissance aux non moins remarquables ATS et XTS. J'ai bon espoir pour cette marque (la ELR étant une récente exception), mais les autres mettront plus de temps à vivre un plein essor.

GM est aujourd'hui surestimée, ne serait-ce qu'en raison de tous ses succès passés. Les yeux du monde sont tournés vers ce constructeur et les attentes envers ses produits sont toujours aussi élevées. La pression monte, mais si chacune de ses divisions parvient à avancer sur le même droit chemin, je prédis à GM d'autres années de gloire.