Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota retouche ses modèles existants pour maximiser l'économie de carburant

Toyota retouche ses modèles existants pour maximiser l'économie de carburant

Par ,

Kingston, Ontario — Quand ils ne sont pas en train de lancer de tout nouveaux véhicules, les constructeurs automobiles aiment habituellement effectuer quelques retouches ou des ajouts subtils à leurs modèles existants afin de pouvoir continuer à en faire la publicité et attirer de nouveaux consommateurs dans leurs salles de montre pendant une autre année.

Chez Toyota, comme chez tous les autres fabricants, il y a soudainement une urgence d’offrir des véhicules plus éco-énergétiques. Alors, quand est venu le temps pour les représentants de nous dire ce qu’il advient des modèles 2009 «rafraîchis» pour 2010, la seule chose dont il a été véritablement question est la série d’améliorations apportées aux moteurs conformément à la nouvelle philosophie de Toyota : «Plus de puissance, moins d’essence».

La Prius est devenue le véhicule le plus vendu au Japon, toutes motorisations confondues.

Suivre la Prius vers la terre promise
La toute nouvelle Prius 2010, une berline entièrement hybride, est bien entendu le porte-étendard de ce mouvement vert chez le constructeur nippon. Elle bénéficie de nombreuses améliorations, dont le tout premier moteur Toyota dépourvu de courroies d’entraînement (la nouvelle pompe à eau est maintenant commandée électriquement).

Le succès est tel qu’en mai dernier, Toyota a annoncé que la nouvelle Prius est devenue le véhicule le plus vendu au Japon, toutes motorisations confondues.

«La Prius a été conçue avec une approche totalement rationnelle, mais elle est devenue la voiture la plus passionnante de notre gamme, affirme Stephen Beatty, directeur gestionnaire de Toyota Canada Inc., qui ajoute qu’un tel endossement de la clientèle et le lancement de nouveaux hybrides par d’autres compagnies «sont la preuve que notre stratégie de vouloir miser sur la technologie hybride représente la bonne façon d’orienter les efforts environnementaux de l’industrie automobile.»

Bref, si on lit entre les lignes, Toyota ne croit pas au diesel.

L’ingénieur Marc Stuyver était l’un des spécialistes de moteurs de Toyota Canada sur place. Il nous a rappelé que, même si Toyota se concentre sur la technologie hybride, la compagnie est toujours et encore obsédée par «l’optimisation de nos moteurs conventionnels. Beaucoup d’améliorations sont encore possibles et nous poussons à fond.»

Chez Toyota, il y a soudainement une urgence d’offrir des véhicules plus éco-énergétiques.