Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Trophée Rose des Sables : l'aventure au féminin

Trophée Rose des Sables : l'aventure au féminin

Par ,

Quand on pense à un rallye de 4x4 traversant le Sahara, on s’imagine des gars poussiéreux, mal rasés et déterminés, à peu près sosies d’Indiana Jones qui s’embarquent dans cette aventure risquée.

Le Trophée Rose des Sables, cependant, est un rallye réservé aux femmes.

Un instant….Nos blondes, nos femmes, nos mères et nos sœurs participant à un rallye dans le désert? Peut-être difficile à visualiser, peut-être pour des gars de char, mais c’est une réalité. Et l’événement prend de l’ampleur.

L’objectif est de rallier l’étape d’un jour en utilisant un carnet de route, une carte et une boussole tout en respectant des contrôles de passage (checkpoints). Ce n’est pas une course, mais plutôt une épreuve d’orientation dans le désert de dunes, pierrailles et crevasses en prime. À l’exception des premier et dernier soirs de l’expédition où elles logent à l’hôtel, les pilotes et leurs navigatrices bivouaquent toutes les autres nuits. Le rallye est encadré par une équipe de professionnels qui assurent la logistique et la sécurité des participantes.

Isabelle Ouellet et Maryse Gauthier forment l’équipage no 212, les NaturElles.

Une de ces participantes, Maryse Gauthier, 38 ans et mère de 4 enfants âgés de 2 à 7 ans. Avec son amie de longue date, Isabelle Ouellet, elles forment l’équipage no 212, les NaturElles. Et en passant, quelque 130 équipes québécoises se sont inscrites au Trophée Rose des Sables cette année!

Graphiste de métier, Maryse enseigne la danse orientale dans ses temps libres. Avec quatre enfants en bas âge, cependant, je me demande bien comment elle réussit à trouver du temps libre…

Et pourquoi participer au Trophée Rose des Sables? « Je veux chercher en moi toutes mes tripes, » dit celle qui n’a jamais participé à une telle épreuve auparavant. Selon Maryse, c’est un événement qui pousse ces femmes à la découverte de leurs limites, des limites qu’elles ne cesseront de repousser, de dépasser. Mais le rallye Rose des Sables, c’est aussi une expédition humanitaire qui permet d’acheminer de l’aide aux enfants défavorisés de cette région du Sahara.

Évidemment, tout ceci n’est pas gratuit : c’est même tout un investissement. Les frais d’inscription sont de 6 200 euros, auxquels s’ajoutent la location d’un 4x4 pour la modique somme de 3 500 euros, sans oublier les billets d’avion pour se rendre en France, le point de départ. Au total, le coût de participation de Maryse et d’Isabelle est d’environ 20 000 $CAN.

Elles doivent donc faire plus que preuve d’imagination pour lever les fonds qui leur permettront de financer leur expédition. Et un des critères d’admissibilité est de proposer une action verte dans le cadre du projet Roses Eco Challenge. Maryse et Isabelle ont donc décidé de fabriquer des sacs écolo réutilisables, vendus 5 $ chacun.

Elles ont aussi organisé un lecture-o-thon à l’école de leurs enfants, dont une partie des fonds a servi à acheter des dictionnaires pour l’école, qui en avait grandement besoin. D’autres projets ont également été mis sur pied afin de ramasser des sous, incluant des séances de photos, une pièce de théâtre et, le 9 septembre prochain, un souper-spectacle bénéfice (plus de détails à http://lesnaturelles.trophee-roses-des-sables.com). Pour Maryse et Isabelle, toute la préparation, la levée de fonds sont des défis tout aussi importants que le Rallye lui-même.

Jusqu’à maintenant, Maryse et Isabelle ont recueilli environ deux-tiers des 20 000 $ requis pour participer. Mais le temps file.

Bon, la question du gars de char posée à Maryse : et le 4x4? Elles vont conduire quoi? Eh bien, il s’agira d’un Toyota Land Cruiser KZJ90 préparé pour l’événement, qu’elles loueront en France. Le 14 août prochain, les équipes québécoises sont convoquées au circuit Mécaglisse à Notre-Dame-de-la-Merci (www.mecaglisse.com) pour une formation de pilotage du 4x4 en question.

La 11e édition du Trophée Rose des Sables se tiendra du 6 au 16 octobre prochain. Bonne chance Maryse, et bon courage!

(Bon courage également au conjoint de Maryse, qui devra s’occuper seul des enfants durant son absence!)