Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Une assurance, ça se magasine

Une assurance, ça se magasine

Par ,

Une assurance, ça se magasine

Trop de consommateurs se contentent de renouveler automatiquement leur police d'assurance d'une année à l'autre. Pourtant, ils tireraient avantage à faire quelques coups de fil !

Les assureurs négocient avec les clients de deux façons : directement ou par l'entremise d'un courtier. En règle générale, la prime est plus élevée avec un courtier. Toutefois, vous bénéficierez de l'aide d'un professionnel en cas de sinistre dont le règlement pose des difficultés.

Comment choisir son assureur?

La qualité du service et la prime sont les deux critères à considérer. Porter trop d'attention à la prime peut vous amener à négliger la qualité du service, pourtant si importante en cas de sinistre.

Pour évaluer la qualité du service, il faut se renseigner auprès d'autres personnes qui ont subi un sinistre. Rien de mieux que le bouche à oreille! Le courtier demeure aussi une bonne source d'information.

La prime varie beaucoup selon les assureurs. Il existe parfois des différences impressionnantes! La classe de conducteur (âge, sexe, etc.), le dossier de conduite, le type de véhicule, le lieu de résidence et le type d'utilisation de la voiture sont les critères dont tiennent compte les assureurs.

Les assureurs n'offrent pas les meilleurs taux à tous les profils de clientèle. Certains ciblent les jeunes mais pas les retraités, ou des modèles de voiture précis. Magasinez bien, en particulier si votre situation a changé (nouvelle voiture, mariage, etc.).

Voici aussi certaines façons de réduire la prime:

  • installation d'un système antivol ou participation à un cours de conduite
  • choix du même assureur pour l'assurance auto et l'assurance habitation rabais accordés aux membres d'un club comme le CAA ou d'une corporation professionnelle
  • certains assureurs s'engagent à ne pas augmenter la prime si le nombre de réclamations demeure sous un certain seuil ("la police qui pardonne"). Toutefois, si votre dossier passé est déjà peu reluisant, l'assureur pourra refuser de vous couvrir ou exiger une surprime. La règle d'or : magasiner, magasiner et magasiner.