Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Une étude sur la sécurité des enfants montrent comment les protéger

Une étude sur la sécurité des enfants montrent comment les protéger

Par ,

Il n'y a pas de nouvelles idées révolutionnaires sur la sécurité des enfants découlant de l'étude majeure qui fait l'objet de cet article. Toutefois, l'importance primordiale de laisser les enfants de 12 ans et moins attachés sur le siège arrière a été fortement soulignée.

Cette étude montre également les types de véhicule les plus sécuritaires. D'après le rapport, il s'agirait « des minifourgonnettes, des grosses voitures et des VUS », tandis que « les plus petits véhicules comportent des risques plus élevés ».

« La décision la plus importante que les parents peuvent prendre pour la sécurité de leurs enfants est d'utiliser le siège arrière lors de tous les déplacements avec les dispositifs adaptés selon l'âge et la grandeur des enfants », de préciser Flaura K. Winston, M.D.

Winston est la directrice scientifique de la section des traumatismes au Children's Hospital de Philadelphie et la principale investigatrice de l'organisme Partner of Child Passenger Safety (PCPS). Les découvertes faites par l'étude du PCPS démontrent que, pour les enfants de 12 ans et moins, il y a une réduction significative des risques de blessures lorsqu'ils sont assis à l'arrière en comparaison aux risques encourus aux places avant sans égard au type de dispositif de sécurité.

« La plupart des nouveaux parents sont conscients des dangers de mettre leur bébé en position face vers l'arrière devant un coussin gonflable. Par contre, à mesure que l'enfant vieillit, les probabilités de le voir assis à l'avant augmentent », d'ajouter Winston.

Lorsque les enfants sont les seuls passagers au moment de la collision, l'étude du PCPS montre « qu'une portion importante d'enfants de 4 à 8 ans (30%) et une majorité d'enfants de 9 à 12 ans (73%) prennent place à l'avant ».

Si cela peut être compréhensible pour des raisons sociales, cela demeure néanmoins une tendance que les parents devraient combattre, selon Winston. « Vous pouvez négocier l'heure du coucher ou le fait d'avoir des légumes pour le dîner, mais vous ne négociez pas au sujet de la sécurité », poursuit-elle.

Winston précise que « les parents semblent oublier l'importance d'asseoir leurs enfants sur le siège arrière lorsqu'ils n'ont plus besoin des sièges de sécurité ».

« Lorsqu'ils sont combinés avec l'usage des places arrière, les dispositifs appropriés de sécurité bien adaptés en fonction de l'âge et la taille de l'enfant constituent la meilleure protection lors d'une collision », de réitérer Winston. « S'ils procurent plus de sécurité que le simple fait de s'asseoir sur le siège arrière, leurs bénéfices demeurent considérables pour les enfants de 12 ans et moins qui utilisent les places arrière ».

Provenant du magazine Pediatrics, l'étude du PCPS de mars 2005 montre que « parmi tous les enfants de 15 ans et moins, ceux assis sans dispositifs de sécurité sur le siège avant couraient le plus de risques, tandis que ceux bien attachés sur le siège arrière s'exposaient le moins aux dangers».

De plus, elle montre que les enfants assis à l'avant courent 40% plus de risques de blessures que ceux assis à l'arrière.

Pour les enfants de 13 à 15 ans avec les dispositifs appropriés, les risques ne sont pas plus nombreux que s'ils sont assis à l'arrière.