Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Une Formule 1 pas assez innovatrice

Une Formule 1 pas assez innovatrice

Par ,

En cette saison de Formule 1 marquée par le nombre faramineux d’arrêts aux puits pour y effectuer des changements de pneus, il serait grandement temps que la catégorie reine du sport automobile se mette au goût du jour.

La F1 a fait un premier pas en transmettant ses images télé en haute résolution. Ce fut un bon début.

Toutefois, la F1 aurait à apprendre des séries américaines dans le placement de caméras embarquées. Les reportages des courses IndyCar, NASCAR, même American Le Mans sont agrémentés d’images provenant de caméras installées aux endroits les plus insolites.

À moins de payer le gros prix et d’avoir accès aux télédiffusions des images issues directement de la FOM (Formula One Management), les reportages des Grands Prix se contentent souvent des placements habituels de caméras. Pas très innovateur.

Mais ce qui m’agace le plus est le manque de transparence des retransmissions de conversations radio.

Pourquoi? C’est qu’en cette saison marquée par les stratégies de course et les changements de pneus, le public et les médias parviendraient à mieux suivre le déroulement des courses s’ils pouvaient entendre ce qui se discute entre les équipes et leurs pilotes.

Par exemple, durant le Grand Prix du Canada, si on avait entendu l’ingénieur de Kimi Räikkönen lui dire que sa consommation de carburant était plus élevée que prévu, on aurait compris pourquoi le Finlandais a levé le pied.

On le sait maintenant, car cette conversation radio a été intégrée dans le clip vidéo diffusé sur le site officiel de la Formule 1. Mais en direct, cet appel de l’écurie Lotus n’a pas été transmis.

Ou lorsque Lewis Hamilton, durant la même course, supplie son équipe : « S’il vous plaît, les gars, laissez-moi conduire ».

Les diffuseurs américains excellent à nous faire vivre les drames de la course au fur et à mesure qu’ils surviennent.

En ayant accès à toutes les conversations radio, tout le monde pourrait apprécier les véritables enjeux qui se déroulent en piste et dans les stands.

Je comprends fort bien que le réalisateur ne puisse pas nous faire suivre toutes les conversations radio durant toute la course. Il faut faire un choix – peut-être se concentrer sur les meneurs?

La FIA a récemment exigé aux écuries de ne plus brouiller leurs conversations radio, justement dans le but de pouvoir les diffuser. Je demande donc à la FOM de mieux les utiliser maintenant et ainsi de nous faire connaître les véritables drames et intrigues qui pimentent les Grands Prix!

Une Formule 1 pas assez innovatrice
Photo: WRI2